L’égalité de chances entre l’homme et la femme est possible

par -
0 1817
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le concept « Genre » constitue désormais l’un de concepts couramment utilisé pour parler de l’égalité Hommes- Femmes.

Ce concept «  Genre », « Gender » en anglais renvoie à une analyse des rapports sociaux qui veut mettre en évidence le fait que les rôles féminins et masculins par le sexe.

Selon l’ONU, alors que le sexe fait référence aux caractéristiques biologiques, être né homme ou femme décrit des fonctions biologiques ; être né homme ou femme décrit des fonctions sociales assimilées et inculquées culturellement. Pour les Nations Unies, le genre est le résultat des relations de pouvoir présentes dans une société et sa conception en conséquence, selon l’évolution du temps, l’environnement, les circonstances et les différences culturelles.

L’approche Genre montre que les relations sociales sont changeantes, et qu’elles varient  d’une région à l’autre ou d’une époque à une autre.

En République Démocratique du Congo, la constitution qui est la loi fondamentale du pays parle de l’égalité des chances entre l’homme et la femme. « La femme a droit à une représentativité équitable au sein des institutions nationales, provinciales et locales. L’Etat garantit la mise en œuvre de la parité homme – femme », comme le dit l’article 14 alinéas 4 et 5 de la constitution congolaise.

Dans la vie courante  ou encore professionnelle, toute femme  est capable.

Elle est capable d’assumer une tache, capable d’occuper un poste de responsabilité, mais aussi capable  d’exercer  un  métier quelconque. Il n’y pas de métier réservé uniquement aux hommes ou aux femmes. « Toute personne a droit à un travail au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage », stipule la déclaration Universelle des Droits de l’Homme dans son article 23-1.

Dans le monde comme en République Démocratique du Congo, l’égalité de chance entre l’homme et la femme est possible si seulement ce concept se trouvant dans les textes légaux est matérialisé. Cela veut dire que l’application de ces textes dans les domaines de développement à savoir l’économie, le social, la culture et la politique. Cependant en RDC, le déséquilibre persiste dans le domaine de Genre. Cela sous-entend aussi que l’égalité du Genre est possible si et seulement si tous les pays dont la RDC sont capables d’éduquer sans stéréotypes sexistes, c’est-à-dire, améliorer l’égalité entre filles et garçons dès la naissance. Et puis, si les hommes comme les femmes arrivent à exercer un métier sans discrimination, on parlera de l’égalité de chances. A cela, il faut ajouter la diffusion des images non sexistes. Les personnes engagées dans la promotion des droits des femmes évoquent aussi l’autonomisation de la femme avec ses propres revenus, qui peut faciliter la mise en œuvre de l’approche  Genre. Cependant, elles recommandent aussi l’application des budgets sensibles au Genre, l’application des lois égalitaires du pays et la suppression des inégalités salariales pour ne citer que cela.

En somme, c’est possible de vivre l’égalité des chances homme-femme, car désirer cette égalité peut se conjuguer à deux ou à trois, bref dans la société.

(Clarisse Ekoko Kapalay)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse