Le weekend dernier: T. Mbemba clôture le cours sur la décentralisation dans le secteur de la santé

par -
0 741
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

T.Mbemba (g) et la représentante de la Directrice générale de l’USAID

Ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire, M. Théophile Mbemba a clôturé  vendredi dernier le séminaire de formation sur la décentralisation dans le secteur de la santé. C’était en présence de la représentante de la Directrice générale de l’USAID et du principal formateur, le professeur Thomas John Bossert venu de l’Université d’Harvard aux Etats-Unis d’Amérique.  Ce séminaire avait pour objectif d’améliorer les connaissances sur la décentralisation des  cadres supérieurs du ministère de la Santé publique et ceux des parties prenantes avec acquisition des habiletés, aptitudes et compétences dans la mise en œuvre des réformes en cours et des réformes à venir du secteur de la santé.

« Il ressort des échos que tout s’est bien passé et que cette formation vous permettra d’aborder les défis à venir avec sérénité. Il y a un souhait que ce rendez-vous se poursuive, d’autant plus qu’on ne fini jamais d’apprendre », a expliqué le ministre, qui insiste pour dire que des occasions pareilles permettent de se remettre à jour et de permettre d’être utile à la société. Et de renchérir, la vie humaine étant sacrée, le personnel de la santé a intérêt à être bien formé. C’est ici qu’il a remercié l’Ecole de santé publique, avant d’émettre l’idée que ces genres de formations se poursuivent.  Selon lui, pour le Gouvernement de la République, la santé est un axe prioritaire pour l’émergence du pays à l’horizon 2030 et la décentralisation ne peut que permettre de rapprocher le service des bénéficiaires.

La représentante de la Directrice générale de l’USAID n’a pas manqué de témoigner que selon les échos qui lui sont parvenus, les participants ont apprécié le cours, avant de souligner que si tout ceci a été rendu possible, c’est grâce au partenaire  HF&G, Health Finance & governance. « Nous souhaitons que le ministère de l’ESU continue la mobilisation des ressources pour la poursuite de ce cours », recommande-t-elle.

Pour sa part, le représentants des participants a présenté ses gratitudes et exprimé le sentiment de satisfaction. « Cette formation de 5 jours était accès sur l’application de la loi sur la décentralisation et qui a permis  de mettre à la disposition des participants des méthodes et outils pour le développement des méthodes qui cadrent avec les réalités des provinces », dit-il, tout en manifestant la volonté de voir ces genres de formations se pérenniser.

Disons que l’Agence américaine de développement (USAID) a élaboré et met en œuvre sa stratégie de coopération pour le développement de la Rd Congo pour la période 2015-2019. Cette stratégie s’aligne dans une vision de développement à long terme, celle de voir les Congolais prendre en main leur futur pour gérer et soutenir la croissance avec leurs propres ressources humaines, naturelles et financières.

Cette stratégie s’articule sur trois objectifs principaux qui visent un renforcement de capacités de certaines institutions au niveau central, l’atteinte d’une meilleure qualité de vie de la population gr^$ace aux approches de développement coordonnées dans certaines provinces et fondement d’une paix durable à l’Est de la Rd Congo. Car pour l’USAID, il existe des opportunités extraoridnaires pour accélérer la réalisation de cette vision. Une d’entre elles est le choix politique qu’ fait le peuple congolais en réorganisant son administration territoriale sur base de la décentralisation qui est un des principes de la bonne gouvernance. Elle permet de rapprocher les décideurs de la population qu’ils sont appelés à servir, pour trouver des solutions locales aux problèmes locaux.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse