« Le tourisme sud-africain a le standard européen (…)»

par -
0 375
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Lors de notre séjour au pays de Mandela, début mai courant, nous avons fait un micro baladeur aux participants francophones à la Foire internationale du tourisme Indaba 2018 sur les infrastructures touristiques sud-africaines. Un Sénégalais et un Congolais de Kinshasa ont bien voulu réagir lors de la soirée organisée au 6ème étage du Stade Moses Mabida de Durban.

Je suis Mouhamar Ndjikebe du Sénégal Business Développement et Manager de l’Africa Alliance Group, une compagnie qui s’occupe du voyage et du tourisme, basée à Dakar et qui a des filiales au Mali, en Côte d’ivoire, en Guinée et en Gambie.

Que dites-vous des services touristiques de l’Afrique du sud ?

J’ai été à Ndembele, Sun City, Durban,… Ce que j’ai vu depuis que je suis là, ne me surprend pas. Le tourisme sud-africain a le standard européen, ce que les touristes du monde recherchent. Le professionnalisme sud-africain est égal aux standards européens et américains. Et il n’a rien à envier au reste du monde. Je suis fier qu’un pays africain puisse porter le drapeau du tourisme africain.

Les services sont-ils adaptés aux normes ?

Quoi qu’on puisse dire, l’Afrique du sud est particulière. Même étant un pays africain, les ressources ou les moyens que dispose ce pays  lui permettent de générer assez d’énergies pour avoir une vision. Normalement aujourd’hui, ce qu’on attend de l’Afrique du Sud est de porter avec lui le reste de l’Afrique dans ce domaine. Et l’on espère qu’avec des évènements comme Indaba, qui est une foire internationale sur le tourisme, cela permettra aux autres Africains de découvrir et d’orienter les autres sur le tourisme sud-africain, puisqu’il a tout ce qu’on va chercher ailleurs.

Dieudonné Pambu : « l’Afrique, c’est merveilleux »

Je suis Dieudonné Pambu, chargé de marketing au South African Airways à Kinshasa. Je suis venu en Afrique du Sud pour participer à la Foire internationale du tourisme Indaba. Nous avons été invités par le South Africa Tourism pour voir et apporter ce que nous pouvons.

Quelle appréciation vous faites aux infrastructures ?

En tout cas, nous avons été à Pretoria, à Johannesburg, à Durban, nous avons vu beaucoup de choses, c’est merveilleux l’Afrique du sud. Ce qui m’a frappé de plus, c’est l’environnement et la culture. Au village Ndebele, c’était émouvant de voir les villageois garder encore la pureté de leur culture. L’accueil, le message, à manger, à boire,… il y a beaucoup de pureté dans ce village.

Au-delà de ça, nous avons visité, à Pretoria, la maison de la justice où Mandela Madiba avait été condamné. De tels endroits nous inspirent, pour nos pays respectifs.

L’exemple sud-africain peut-il inspirer la RDC ?

La RDC a beaucoup à vendre et à explorer. En venant ici, c’est vrai qu’ils nous ont invités, nous les invitons aussi au Congo RDC. Beaucoup parmi eux ici ne connaissent pas la RDC. Nous faisons en même le Marketing de notre Congo en informant les gens que nous trouvons que le Congo existe et possède des potentialités touristiques énormes.

Si aujourd’hui le tourisme congolais se lève, l’Afrique du sud sera derrière nous. Il y a encore beaucoup de choses naturelles chez nous qu’au pays de Mandela. Nous avons encore le côté naturel de plusieurs choses et c’est à nous de préparer les infrastructures appropriées, créer les services adaptés, rendre le contexte rassurant et en faire échos dans le monde. Voilà la forme de la RDC touristique.

 

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse