Le torchon brûle entre certains jeunes co-fondateurs de la DRD et leur grand Hellot Mampouya Matson

par -
0 902
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Il est à noter que la création de la DRD était une source d’inspiration de certains militants et sympathisants du MCDDI proche du leader charismatique Bernard Kolelas. Après la mort de ce grand leader du MCDDI Bernard Kolelas, une crise politique interne s’était installée.

Qui devrait succéder à Bernard Kolelas ? Est ce Héllot Mampouya Matson qui se réclame fils spirituel? Est-ce Guy Brice Parfait Kolelas fils Biologique ? Est-ce Jacques Mahoucka, ancien président de la commission ad hoc? Est-ce Bernard Ntsibambelela ? Est-est Landry Kolelas ?

Chemin faisant, une convention organisée à Kinkala avait créé la scission entre   le frère Héllot Mampouya et Guy Brice Kolelas. Quelques jours après la convention de Kinkala, certains militants membre du BEN ont été radiés et d’autres suspendus du parti. Ils s’agirent de Héllot Mampouya Matson et Sita Bitori. Pendant ce temps, Kibozi Joseph, Mouanga Nkeoua Lazare, LOCKO Namo Hyppolite, Kaboulou Jean-Baptiste et Malanda Hortense tous suspendus du BEN jusqu’à nouvelle ordre.

Et un courant à été créé pour faire pression à Parfait Kolelas de renoncer à ses positions radicales. La Dynamique pour la Renaissance du MCDDI à été créé parmi tant d’autres raisons, mais pour cet objectif. Plusieurs négociations ont été engagées pour tenter une réconciliation entre ces deux courants ! Pendant ce temps, un groupe des jeunes était dénommés les onze apôtres, les poches d’Héllot Mampouya, disait lui-même : « vous êtes les témoins de l’histoire, mes compagnons de lutte et mes disciples… ». Et ces jeunes leaders d’opinions ont pris le risque de soutenir leur Grand Mampouya Héllot dans les moments difficiles où ceux qui profitent de ces bien aujourd’hui, le regardait de très loin hier. Plusieurs militants du MCDDI avaient désistés pour soutenir Mampouya dans cette dynamique, croyant pour eux que c’était ça la Démocratie !!!

Il est clair que chaque militant proche de ces deux leaders entre Guy Brice Parfait Kolelas et Héllot Mampouya ont choisi un camp entre les deux frères. Les 1ères militants revenaient des quartiers périphériques de Brazzaville : Makélékélé, Château d’eau, Madibou, Mafouta, Mayanga, Kombé, Kinsoundi et Kingouari sa base électorale…Ils se sont mobilisés pour soutenir le frère Héllot Mampouya en tout et pour tout.

Parmi ces militants, il ya eu les jeunes responsables de la JMCDDI réunis en collectif qui ont voulu tenter une médiation pour la réconciliation de ses deux frère, mais en vain. Le 13 janvier 2013, le collectif des responsables de la JMCDDI de la ville de Brazzaville ont rendu publique leur Déclaration pour emmener les deux frères à privilégier l’intérêt général du parti. Après avoir constaté que cette scission du frère Héllot Mampouya et Guy Brice Parfait Kolelas était consommée, le collectif a été persuadé de prendre position d’un coté après analyse de la situation.

Pas décourager la jeunesse

D’autres n’on plus résisté au combat qui devenait trop compliqué et ont lâché prise. Le collectif des jeunes et les onze apôtres ont commencé à conscientiser et structurer le mouvement dans les neuf arrondissements de Brazzaville et jusqu’au département du Pool. Pour tester sa force sur le terrain, une première démonstration de force à été organisée avec une grande mobilisation que cette jeunesse avait faite au Palais des Congrès et c’est ce qui a suscité de l’engouement et finalement aidé Mampouya à prendre du courage dans la lutte politique.

Signalons qu’après sa radiation au MCDDI, Héllot Mampouya ne voyait aucun intérêt de poursuivre sa lutte politique en dehors du MCDDI et au cas où la procédure judiciaire engagée au tribunal ne trouvait aucune suite favorable, la dernière option était d’aller s’installer en France. Il n’était pas tout à fait convaincu de créer un parti politique qui devrait drainer une masse. Les 1ers jeunes issus du MCDDI ont eu à montrer leur efficacité par la grande mobilisation de ce 1er meeting en salle qui à donné le courage à Mampouya Héllot et il finira par accepter l’idée de la création d’un parti.

Suite à cela, plusieurs promesses ont été faites à l’endroit de ces jeunes pour raffermir leur engagement et continuer la lutte politique ensemble. Malgré que Mampouya Héllot est aujourd’hui très loin de ces jeunes et ne veut plus rien savoir de ce que lui-même avait promit. Cette jeunesse interpelle la conscience de leur grand Mampouya Héllot de prendre ses responsabilités devant l’histoire avant qu’il ne soi trop tard comme l’avait dit son frère Guy Brice Parfait Kolelas à la dernière rencontre qu’il a pu avoir avant la convention de Kinkala… Affaire à suivre.

(Roch Bouka/Correspondant à Brazzaville)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse