Le test IRM : une lutte contre la fraude sur l’âge des footballeurs

par -
0 236
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Depuis quelques temps, les instances régionales et mondiales du football particulièrement s’imposent de faire sur les candidats à ce sport le test IRM pour s’assurer de l’âge des joueurs depuis les catégories inferieurs. Ce test est d’une importance capitale, car lorsque l’âge du footballeur est élevé et qu’il reste toujours en pratique, il court le risque énorme de traumatiser  régulièrement tout le fonctionnent du corps en commençant par le système nerveux. L’IRM a été promue par la FIFA avec toutes ses confédérations à travers le monde. Le passage à l’Imagerie par Raisonnance Magnétique (IRM) est un examen obligatoire pour la sélection d’un joueur. Il permet de donner une égalité des chances aux différents footballeurs quel que soit le club dans lequel ils évoluent.

L’IRM consiste à connaitre l’âge d’une personne à travers un test d’ossement. En effet, même si le résultat ne donne pas 100% de fiabilité, ses résultats restent largement au-dessus de la moyenne. Les écarts d’erreurs dans les  teste IRM ne laissent en générale que des marges moindre qui ne vont pas au niveau de remettre en cause le test. L’IRM ne concerne que les footballeurs de moins de 18 ans, car qu’après cet âge, l’ossification prend fin. Et aussi plusieurs groupes sportifs ne sont encore que des associations qui ne regorgent pas assez de moyen pour effectuer ce genres de test. Par ailleurs, les infrastructures ne sont pas toujours au rendez-vous dans les murs des institutions médicales de certaines pépinières footballistiques dans le monde.

Retenons tout de même que les grands clubs internationaux procèdent aux recrutements des joueurs depuis le très bas âge. Ce, dans le but d’être sûr que les jeunes joueurs qui remplaceront les séniores seront bien contrôlés afin de bien contrôler et prévoir toutes les institutions relatives aux besoins de l’athlète avant, pendant, et après la pratique professionnelle du football.

En République Démocratique du Congo, une des pépinières mondiales du football, le modèle de recrutement est basé uniquement sur le talent. Ce qui en réalité devrait être précédé par des préalables indispensables qui garantissent absolument des victoires. Car en réalité, les victoires ne dépendent ni de l’entraineur ni de sa capacité technique d’entrainer ; Et encore moins des talents dont dispose le footballeur, mais plutôt des différentes prédispositions physiologiques et organiques, ainsi que psychologiques que dispose le future candidat du football.

(Hana Kel)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse