Le territoire de Gandanjika veut son retour à la province du Kasaï-Oriental

par -
0 517
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Depuis le démembrement des provinces, le territoire de Gandanjika s’est retrouvé dans la nouvelle province de Lomami dont le chef-lieu est Kabinda. Cette nouvelle a indigné tous les originaires de Gandanjika, ce qui a motivé la signature d’une pétition adressée au Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange pour réclamer le retour à la province du Kasaï-Oriental.

Signalons que depuis le dépôt de cette pétition en date du 11 avril 2015, les originaires de Gandanjika avaient hâte de voir le Chef de l’Etat répondre favorablement, ce qui tire en longueur. Des sources concordante, des observateurs avertis accusent, par cet acte, l’intention d’étouffer les kasaïens originaires de Gandanjika et ce, parce que tous les postes de commandement dans les services publics de l’Etat à Gandanjika sont occupés par les Songye de Kabinda.

Tel est le cas de service de l’environnement qui est chapeauté par une institutrice, à titre d’intérimaire, qui a le matricule d’emprunt et a chassé tous les baluba de ce service; Service de transport qui est sous la direction d’un Chef de service originaire de Kabinda qui suspend les agents, même matriculés, sans action disciplinaire; Service de PEAGE est sous le commandement d’une originaire de Kabinda et s’est transformée en un véritable pillage du fait que même les piétons sont obligés à payer; Direction Générale des Recettes de Lomami ( DGRLO) est une veritable tracasserie surtout pour les Baluba de Gandanjika car, elle utilise les jeunes désœuvrés pour le recouvrement forcé sans une taxation normale et sans respect de la dignité humaine; Service de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel qui a interdit à toute autorité scolaire de Gandanjika de ne pas faire le recouvrement des frais de fonctionnement et autres, et envoie chaque fois quelqu’un de Kabinda pour cette opération.

Sur ce point, signalons que Gandanjika compte 5 centres d’examen d’Etat, mais dans ces 3 dernières années, beaucoup d’échecs ont été enregistrés. Contacté à ce sujet, Robert Kanyiki Mesu Tshiakatumba, Président de la mutualité de Gandanjik (MUGA) a confirmé l’envahissement du secteur socioprofessionnel par les Songye de Kabinda au détriment des autochtones.

Robert Kanyiki a signalé que même parmi les animateurs de la CENI/Gandanjika, le responsable de la CENI/Kabinda est déterminé à aller dans un bref délai à Gandanjika pour rayer et remplacer tous les originaires de Gandanjika sur la liste des animateurs. Il a toutefois précisé que les démarches sont en cours pour dénoncer le mal et établir le fils de Gandanjika dans ses droits.     A la question de savoir si enfin Gandanjika a accepté d’appartenir à la province de Lomami, M. Kanyiki a insisté sur la lutte qui se poursuis jusqu’à ce Gandanjika revienne au Kasaï-Oriental. Tout optimiste, Robert Kanyiki Mesu a lancé un appel à tous les originaires de Gandanjika de ne pas se fatiguer et de s’unir dans la lutte car, a-t-il renchéri, la victoire est certaine.

Il sied donc de signaler que tous les efforts déployés pour contacter les autorités politico-administratives de Lomami ont tourné en vain, et tout porte à croire que les députés nationaux issus de cette contrée et même les autorités politico-administratives éprises du patriotisme vont se pencher sur ce dossier pour une bonne gouvernance.

(Gédéon Tshiamala/Mbuji-Mayi)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse