Le temps de dévoilement

par -
0 153
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La politique en République Démocratique du Congo répond à des cycles répétitifs depuis 1960. Les acteurs politiques ont des habitudes qui les caractérisent à l’approche de grandes échéances électorales. Sentant la fin venir, ils cherchent à quoi s’accrocher pour survivre. Il y a quelques mois, le pays de Lumumba se posait la question de savoir si Kabila était candidat à sa propre succession. Les spéculations sont alors allées dans tous les sens. Même certains membres du gouvernement ont raconté n’importe quoi sur ce qu’allait faire le chef de l’Etat. Dans ce pays où la rumeur est reine, les réseaux sociaux ont amplifié le mensonge au point de créer une grande psychose dans la population.

Mais depuis le 8 août dernier, la rumeur a changé d’étape. Les réseaux sociaux et leurs colporteurs véhiculent plusieurs schémas chaotiques qui s’abattront sur la Rdc d’ici quelques mois. Ils vont même jusqu’à penser que les élections n’auront pas lieu avant cinq ans et qu’une transition sans Kabila sera mise en place dans les mois à venir sans trop bien expliquer comment cela arrivera, ni la place qu’occupera l’actuelle constitution.

Pendant ce temps, la vraie couleur de chaque politicien commence à se faire voir. Certains qui ont tout partagé avec le pouvoir, essayent de sauter dans l’autre bateau comme exactement à la fin du règne de Mobutu. Les alliances se nouent et se dénouent dans la logique de la survie politique. Une façon de dire chacun pour soi et Dieu pour tous. Si hier la tribu n’était pas un critère de choix politique, pendant ce temps de dévoilement, les politiciens congolais retrouvent leur reflexe tribal pour soutenir le fils de leur oncle ou de leur tante, alors que durant plusieurs années, ils ont agi autrement.

Il est très facile de s’allier à l’opposition après avoir été au pouvoir toutes ces années. Un changement de cap et de discours caractérise souvent l’homme politique congolais dont la constance et la fidélité ne constituent pas les qualités premières. Le temps de dévoilement permet à la majorité et à l’opposition de connaitre leurs vrais membres qui assumeront leur position jusqu’au bout. La base qui n’est jamais naïve connait qui a fait quoi en sa faveur.

Tous ceux qui ont promis monts et merveilles à la population affamée de Kinshasa ou de l’intérieur du pays se rendent compte que le mensonge n’a jamais longue vie et qu’après cinq ou sept ans, il leur faut trouver un autre mensonge pour se faire réélire. C’est également pendant ce temps que les trahisons se multiplient dans la classe politique en vue de gagner. Pour la plupart de ces acteurs, tous les moyens sont bons, pourvu qu’ils accèdent au palais du peuple.

Ceux qui ne fréquentaient plus les églises renouent avec ces visites-campagnes dans le but de séduire ce peuple crédule se laissant emballer par le discours prometteur. Ceux qui rampaient à chaque parole de Kabila préparent déjà leurs propres discours totalement à l’opposé. Comme le ridicule ne tue ni au sein de la majorité, de l’opposition ou encore moins dans la société civile, ces acteurs à la recherche du pouvoir pensent, sans sourciller qu’ils peuvent tromper le peuple tout le temps et impunément.

 

(Muntu Bualu)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse