Le statisticien France Kapalay suggère :

par -
0 1131
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Une synergie pour le développement par pool en RDC

Après 55 ans de l’indépendance, une vision claire et large est que l’avancement de la RD Congo peut partir parfois des pools constituant des régions selon la vocation de ces dernières. La force et le travail de chaque province, ensemble pour bâtir un grand Congo émergent au cœur de l’Afrique. C’est ainsi que notre vision est de voir ce que chaque province de la RDC possède explique M. France Kapalay, analyste macroéconomique et statisticien de formation, et qu’est-ce que nous pouvons faire pour amener cette province à l’émergence ? C’est pour cela que nous répartissons les provinces en pools, selon la contribution et le niveau du développement.

Le pool A constitué de Kinshasa, du Katanga et du Kongo central. Le pool B comportant la Province orientale et le grand Kivu. Le pool constitué du Grand Kasaï et le pool D l’Equateur et le Bandundu. En observant les statistiques du ministère du Budget, l’on se rend à l’évidence qu’au regard de ses ressources, le pool A est une valeur ajoutée plus dans le budget de l’Etat. Le pool A peut développer des infrastructures en santé, en éducation, en transports et autres.

Ce dernier pourra aussi booster pour influencer un avancement dans le pool D, la coopération régionale Kongo central et Bandundu et l’Equateur, une route trans-provinciale qui partirait de Kisantu via Bandundu ville en passant par Oshwe jusqu’à Mbandaka.

Nous dévons observer la vocation de chaque pool, poursuit M. Kapalay, ce que cela regorge de potentialité sur le plan des ressources (naturelle, humaines et autres). Dans cette optique, nous pourrions faire appel à des investisseurs privés. Et l’analyste de renchérir : « dans notre recherche, nous envisageons que chaque pool devra booster pour soutenir le développement d’un autre, en partageant certaines expériences acquises à travers les différents domaines. Le pool D, moins avancé ; mais regorgeant la grande forêt équatoriale et traversé par de grandes rivières, dont certaines gardent quelque trace des hydrocarbures, tel qu’à Oshwe, au niveau de la cuvette centrale.

Après 55 ans d’indépendance, nous observons une croissance du PIB en RDC, mais cette dernière est une économie à une manuelle car l’augmentation de richesse n’est remarquable que dans le secteur minier, un peu petit peu dans la télécommunication. Il est néanmoins possible de créer un développement économique pour toute la nation en observant bien chaque province : sa vocation ses ressources et certaines réalités qui pourront nous aider à le regrouper par pool pour faire la force.

(RTM)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse