Le sénateur Ngongo Luwowo tranche : « J. Kabila doit gérer le pays jusqu’à la fin de la transition »

par -
0 1037
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Il n’arrive pas toujours qu’un opposant ou un centriste s’exprime aussi clairement. Cela est arrivé après une analyse rationnelle et surtout devant la presse. Le sénateur Auby Ngongo Luwowo, élu de la circonscription de la ville de Kindu en vacances parlementaires, a eu à répondre à des questions directes de la presse. Parmi les nombreuses questions, celle de savoir quelle est son opinion sur la personne qui dirigera la République démocratique du Congo à la fin du mandat du Raïs Joseph Kabila, si la CENI ne parvient pas à organiser les élections. C’était à l’occasion de la rencontre organisée par le Premier ministre Matata Ponyo avec la notabilité du Maniema à l’hémicycle de l’Assemblée provinciale.

Cette question très commentée dans les médias nationaux a plongé les avis dans une ambigüité jamais vécue dans le passé politique du pays. Elle a même fait l’objet d’une question d’interprétation de la Cour constitutionnelle qui en a sorti un arrêt aussi claire que l’eau de la roche.

Le principe de continuité consacre que le chef de l’Etat Joseph Kabila reste en fonction jusqu’à l’entrée en fonction d’un autre Président qui sera élu. Cet avis de la cours constitutionnelle répugné dans certains milieux d’oppositions n’est pas perçu de façon unique par tout le monde.

Le Sénateur Ngongo Luwowo, juriste de surcroit, a réalisé que le principe de continuité ne peut pas faire l’objet de discrimination et moins encore de controverse.  C’est pour cette raison que ce haut-cadre du défunt parti-Etat le MPR du Marechal Mobutu Sese-Seko Kukungbendu wa Zabanga a dit je cite : «  on ne peut pas fabriquer un Chef de l’Etat à la fin du mandat de Joseph Kabila », fin de citation. Il a par ailleurs ajouté qu’il n’existe aucun mécanisme pour échapper à la transition, d’autant plus qu’il n’y a aucune magie pour organiser les élections selon le délai constitutionnel. Qu’à cela ne tienne, l’esprit du bon sens exige, seul le dialogue peut amener les Congolais aux élections apaisées et sans casse.

 

(De notre correspondant au Maniema, Roger Ebolinda)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse