Le Roi des Pays‑Bas Willem-Alexander inaugure les locaux permanents de la CPI

par -
0 1067
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’était le 19 avril 2016 que le Roi Willem-Alexander des Pays-Bas a inauguré officiellement les locaux permanents de la Cour pénale internationale (CPI). La cérémonie était présidée par la présidente de la CPI, Mme la juge Silvia Fernández, et M. Sidiki Kaba, président de l’assemblée des états parties (AEP), en présence d’invités d’honneur, dont le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, M. Ban KiMoon.

En tant qu’institution judiciaire permanente créée pour lutter contre l’impunité des auteurs de crimes de génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, la CPI dispose désormais de locaux permanents, rapporte le communiqué nous parvenu. Cette source indique que dans un geste symbolique inaugurant les nouveaux locaux, le Roi des Pays-Bas a ouvert le Statut de Rome (le traité fondateur de la CPI) déclenchant une vidéo mettant en évidence les crimes codifiés dans le Statut et comment le monde s’unit afin de mettre un terme à ces crimes.

La cérémonie a également été marquée par une performance du Residentie Orkest, ainsi qu’un hommage d’un groupe d’enfants venant du monde entier pour la construction d’un monde plus juste. Au cours de cette cérémonie, le président de l’AEP Sidiki Kaba a déclaré que « C’est un jour historique mais aussi une journée d’espoir pour toutes les victimes de crimes de masse dans le monde ». Et d’ajouter : « Je me réjouis que ce soit ici à la Haye, ville carrefour de la justice internationale, que nous ayons pu marquer une étape essentielle dans la consolidation de nos efforts communs visant à rendre la Cour plus efficace et plus crédible dans l’exécution sa noble mission ».

Le secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-Moon, a de son côté déclaré que « L’inauguration des locaux permanents de la Cour pénale internationale est une étape importante dans les efforts mondiaux visant à promouvoir et défendre les droits de l’homme et l’état de droit… Il est dans notre intérêt à tous d’aider la Cour à atteindre ses objectifs. Son succès sera l’héritage que nous laisserons aux générations futures ».

Pour sa part, la Présidente de la CPI, Mme la juge Silvia Fernández, a souligné l’importance des nouveaux locaux pour l’efficacité du travail quotidien de la Cour et pour l’accomplissement de son mandat. « Fort de ses solutions innovantes, le bâtiment soutient la mission judiciaire de la CPI. Il nous permet de tenir des procès équitables et transparents. Il nous aide à protéger les témoins et de faciliter la participation des victimes dans nos procédures. En somme, le nouveau bâtiment nous aide à préserver l’indépendance de la Cour, sa crédibilité et, par conséquent, sa légitimité », a-t-elle déclaré.

Elle a poursuivi sa communication en rappelant que « La justice pénale internationale vise à apporter une réponse et empêcher les atrocités de masse et autres crimes. En effet, une lutte contre l’impunité des auteurs des crimes est l’élément dissuasif clé de leur prévention. Ce mandat est pertinent partout, même dans les endroits où la commission de crimes internationaux serait inimaginable aujourd’hui. L’histoire nous a enseigné qu’aucun pays, aucune région, n’est à l’abri de la guerre, des conflits ou des atrocités ».

MM. Bert Koenders, M. Jozias van Aartsen, et William Pace, respectivement ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas, maire de la ville de La Haye, coordinateur de la Coalition pour la Cour pénale internationale, ont également pris la parole tour à tour au cours de la cérémonie, à laquelle ont été conviés plus de 350 invités, dont des représentants d’États et d’autres juridictions et organisations internationales, des membres d’organisations non gouvernementales, ainsi que des représentants du monde universitaire et des médias.

Du contexte de cette inauguration

Le communiqué de la CPI nous parvenu signale que cette cour internationale a finalisé son emménagement à sa nouvelle adresse, celle de ses locaux permanents, le 14 décembre 2015. « La CPI avait besoin de locaux fonctionnels, conçus pour son activité, afin de s’acquitter du mandat qui est le sien dans la lutte contre l’impunité des auteurs de génocide, de crimes contre l’humanité, de crimes de guerre et du crime d’agression ».

Selon la source, la conception des bâtiments reflète la transparence de l’institution et son caractère innovant. Elle combine une architecture remarquable et des mesures de sécurité strictes, tout en étant un exemple des meilleures pratiques en matière de durabilité et de respect de la nature, dans l’écrin naturel que forment les dunes entre La Haye et la mer du Nord.

Le complexe architectural est constitué de six tours reliées entre elles par le rez‑de‑chaussée et le premier étage, et a une capacité de 1 200 postes de travail. La plus grande des tours abrite trois salles d’audience et le centre de presse, explique le communiqué.

Depuis son ouverture le 1er juillet 2002, la CPI occupait des locaux temporaires dans deux bâtiments situés de l’autre côté de La Haye. En décembre 2007, l’Assemblée des États parties a décidé que des locaux permanents seraient construits pour abriter la Cour. En 2010, à l’issue d’une compétition internationale, le cabinet danois schmidt hammer lassen a été sélectionné pour concevoir l’architecture des nouveaux locaux, et, en octobre 2012, Courtys, un consortium regroupant Visser & Smit Bouw et Boele & van Eesteren, filiales de VolkerWessels, a été sélectionné pour réaliser l’ouvrage.

Les travaux de construction ont débuté le 16 avril 2013.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse