Le REAJEQ pour l’implication des jeunes Kinois au processus électoral: Evaluant les cadres d’échanges de Masina, Matete, Mont-Ngafula et Barumbu

par -
0 504
Vue d’une réunion de REAJEQ avec des jeunes de Kinshasa
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Après l’étape de l’installation des cadres d’échanges de jeunes dans les communes de Barumbu, Masina, Matete et Mont-Ngafula, l’heure était indiquée pour le Réseau des associations des jeunes des quartiers populaires (REAJEQ) de procéder à l’évaluation des activités de ces noyaux des jeunes kinois. L’étape suivante consistera à opérationnaliser ces cadres d’échanges, sur le processus électoral enclenché et l’engagement citoyen de ces jeunes, en vue de leur implication. 

Le Réseau des associations des jeunes des quartiers populaires (REAJEQ) est une plateforme de la Société civile de la République démocratique du Congo qui vise à promouvoir la participation des jeunes au développement du pays par des actions de promotion de la démocratie, du dialogue social, des droits, libertés et obligations des citoyens.

Aussi, le REAJEQ, à en croire son coordonnateur Jojo Anzibo, œuvre pour défendre et promouvoir les droits et intérêts des jeunes filles et garçons ; promouvoir l’autonomisation et l’égalité des chances des jeunes filles et garçons à tous les niveaux ; et renforcer les capacités des jeunes selon le besoin ; faire le plaidoyer, etc.

Le REAJEQ bénéficie de l’appui du programme FADOC (Formation-appui et dynamisation des organisations communautaires à la base). Lequel programme est mis en place par le Centre national d’appui au développement et à la participation populaire (CENADEP) pour le renforcement des capacités des acteurs collectifs du changement social.

Le REAJEQ considère que la population congolaise est en majorité jeune, mais cette jeunesse n’a pas accès aux informations fiables, et est souvent victime d’instrumentalisation des politiciens. Malgré les barrières à l’accès à l’information publique, estime le REAJEQ, les jeunes manifestent l’intérêt d’une participation citoyenne active dans la vie communautaire et croient en leur potentiel pour amener le changement dans ce pays.

C’est ainsi qu’est né le projet : « Participation des jeunes au processus électoral et l’engagement citoyen des jeunes : jeunesse et monitoring du processus ». Dans le cadre de ce projet, le REAJEQ a procédé au courant du premier semestre de l’année en cours, à l’installation des cadres d’échanges, d’analyse, d’informations et d’actualités (appelés aussi noyaux) pour les jeunes Kinois. Notamment dans les communes populaires de Barumbu Masina, Matete et Mont Ngafula,.

Et le vendredi 29 juillet dernier, le REAJEQ a organisé une journée d’évaluation de ces de cadres d’échanges, d’analyse d’informations et d’actualités avec les jeunes de Masina, Mont-Ngafula, Barumbu et Matete. C’était dans la salle de réunion du Conseil national de la jeunesse située dans l’enceinte du Secrétariat général de la Jeunesse.

Ont participé à cette réunion, les noyaux de représentation du REAJEQ désignés par les jeunes des quartiers populaires des communes de Barumbu, Masina, Mateteet Mont Ngafula, accompagnés des pairs de leurs communes respectives. Il y avait également la présence des jeunes d’autres structures désireuses adhérer au réseau et le staff dirigeant du REAJEQ piloté par l’encadreur des jeunes, M. Aimé Bakila, sans oublier le représentant du Programme FADOC en la personne de M. Christian Konga.

L’objectif de cette journée était de permettre aux jeunes des quartiers populaires de parler de leurs activités menées jusque-là dans leurs cadres d’échanges, d’analyse d’informations et d’actualités ou noyaux respectifs, installés dans les quatre communes populaires concernées par le projet. Mais aussi, de présenter des difficultés rencontrées dans chaque noyau et de faire des propositions et projections d’avenir. Ces jeunes des communes précitées ont également procédé aux échanges d’expériences.

D’autant plus que, la phase deux (2) du projet cité ci-haut, consistera à opérationnaliser ces noyaux des jeunes ou cadres d’échanges, d’analyse d’informations et d’actualités installés dans ces différentes communes populaires de la ville-province de Kinshasa. Notamment, sur le processus électoral et l’engagement citoyen des jeunes durant le processus électoral enclenché.

Le projet permettra donc d’impliquer les jeunes des quartiers populaires de la ville-province de Kinshasa au monitoring du processus électoral en cours.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse