Le Rassemblement exige des postes politiques avant le rapatriement du corps d’E. Tshisekedi: L’opinion publique désabusée

par -
0 520
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Tout sauf ça quand on sait que le sens de son combat depuis plusieurs décennies lui a donné une forte notoriété tant au niveau nationale qu’internationale, au point que l’on ne pouvait s’imaginer que son corps fasse l’objet de chantage et de marchandage pour le positionnement de ceux qui prétendent se réclamer de lui et qui ne se soucient nullement d’honorer sa mémoire.

Alors que l’annonce du décès du sphinx de Limeté a mis en émoi l’ensemble de l’opinion congolaise qui voyait en lui, non seulement, la dimension d’un opposant à la forte personnalité, mais aussi le patriarche qui a marqué son temps, les déclarations des acteurs politiques de l’UDPS et du Rassemblement conditionnant le rapatriement du corps d’Etienne Tshisekedi à l’obtention des postes politiques crachent sur la mémoire de l’illustre disparu et jettent la confusion dans les têtes de millions des Congolais qui ne s’expliquent pas que l’image de cette personnalité soit jetée en pâture et soumise à une honteuse pratique de triste mémoire qu’est le troc.

Lors d’un point de presse, tenu à Kinshasa, le mardi 07 février, M. Jean-Marc Kabund, a fait tomber les masques en souillant de ses mains l’image de celui qui a longtemps inspiré respect même de ceux-là  auxquels il fut opposé.  Le Secrétaire général de l’Udps n’a pas cru bien dire que le corps du président ne sera rapatrié sur sa terre natale qu’à condition de rencontrer des préalables qui en réalité sonnent le marchandage politique sur la mémoire d’un     illustre personnage du type Tshisekedi.

Qui l’aurait imaginé sur  Indira Ngandhi, Julius Nyerere, Samora Machel, Nelson Mandela ou bien d’autres icones de l’acabit de Tshisekedi, qui ont marqué le monde et qui constituent aujourd’hui la légende pour toute l’humanité.  Le faible étonnement que la sortie médiatique de l’UDPS avait suscité dans le chef de certains cadres du parti qui feignaient ne pas en être solidaires, a été trahi par une scénette mal tissée dont les acteurs se sont montrés plus que maladroits.

Alors qu’on le croyait encore porter le deuil sous les bras, comme le veut nos traditions, Félix Tshisekedi, que les courtisans des postes politiques exposent à l’avant plan comme futur Premier Ministre, est aussi sorti de sa réserve pour soutenir la position du déshonneur, pendant qu’à Kinshasa et partout en République Démocratique du Congo, les gens sont mobilisés pour accueillir et honorer l’image de ce digne fils du pays, ou mieux de ce patrimoine national qui mérite mieux que cette humiliation.

Que reste-t-il encore de la mémoire d’Etienne Tshisekedi aujourd’hui, abandonné dans le froid, loin du pays de ses ancêtres?  A chacun sa réponse.

Le Rassemblement à la recherche d’une nouvelle béquille

Moïse Katumbi veut-il voler la vedette à Tshisekedi ?  Les combattants de la fille ainée de l’Opposition voient bien la dérive venir par un acteur politique qui, chuchote-t-on, veut se servir de la dépouille d’Etienne Tshisekedi et de sa base naturelle pour se refaire la tête ou mieux noyer ses ennuis judiciaires.

L’ancien Gouverneur de l’Ex-Katanga n’a cure d’annoncer auprès de qui peut  encore  l’entendre, son retour à Kinshasa avec la dépouille d’Etienne Tshisekedi.  Certains proches de Tshisekedi s’interrogent et n’oublient pas non plus que le Président du TP Mazembe avait rejeté l’offre d’Etienne Tshsekedi de revenir avec fui en RDC, faisant prévaloir à l’époque les démêlées judiciaires auxquels il  faisait face!

Qu’est ce qui a donc changé, s’interrogent certains observateurs, pour que Moïse Katumbi vienne au secours d’un Tshisekedi wa Mulumba mort? Les transfuges de la Majorité présidentielle, qui forts de leurs finances et de leurs stratégies longtemps accumulées aux côtés du pouvoir, ont certes réussi à prendre un encrage certain dans le Rassemblement qu’ils sont en mesure de téléguider désormais, à leur guise, en l’absence d’Etienne Tshisekedi, qui en était la grande béquille. Sans base réelle, les combattants de l’UDPS, aujourd’hui orphelins de leur leader, n’échappent plus aux avances de tout genre pour servir de nouvelles béquilles à ces dinosaures qui se servent aujourd’hui sans scrupule de la dépouille du Sphinx pour rebondir.

L’Avenir

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse