Le prix moyen fiscal ayant varié sensiblement

par -
0 811
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Modeste Bahati soumet à la Troïka des scénarii incluant le maintien de prix à la pompe

Le prix moyen fiscal (PMF), élément prépondérant de détermination des prix du carburant, ayant varié substantiellement, le ministre de l’Economie nationale, Modeste Bahati a soumis à la Troïka stratégique, des scénarii incluant le maintien de prix à la pompe, tout en améliorant la fiscalité pétrolière. La Troïka stratégique a approuvé lesdites propositions, sous réserve du quitus attendu du ministère des Finances concernant la partie fiscale.

Comme chaque lundi, le Premier ministre a présidé, hier lundi 18 mai 2015, de 07 heures 00’ à 07 heures 58’ à l’Hôtel du Gouvernement, la vingtième réunion de l’exercice 2015 consacrée au suivi de la situation économique, financière et sociale du pays. C’était en présence du ministre d’Etat, ministre du Budget ; le ministre de l’Economie ; le ministre des Finances ; le Vice-gouverneur de la Banque centrale du Congo et le Directeur de cabinet du Premier ministre, rapporteur.

Les trois points ci-après ont été traités au cours de la réunion. Il s’agit de l’évaluation des recommandations de la réunion du vendredi 15 mai 2015 ; La synthèse de la situation économique et financière internationale et nationale au 15 mai 2015 et les dossiers spécifiques.

La Banque centrale de Chine assouplit sa politique monétaire

Les nouvelles internationales sont marquées par le raffermissement de l’activité économique mondiale. Cela se traduit par l’amélioration des indicateurs économiques dans les économies avancées, où les nouvelles orientations de la politique monétaire ont contribué aux performances économiques, aussi bien dans la zone Euro qu’aux Etats-Unis. S’inscrivant dans la même approche, face au ralentissement économique, la Banque centrale de Chine a décidé d’assouplir sa politique monétaire en baissant de 0,25 point son taux directeur, le ramenant à 5,1%. Il en est de même de son taux de dépôt à un an qui est passé à 2,25%.

Sur le marché des métaux, le cours du cuivre poursuit sa tendance haussière, avec un regain de 1,72 au 14 mai 2015. En effet, la tonne métrique s’est vendue à 6.415,00 USD contre 6.400,00 USD une semaine avant. Il en est de même pour l’or dont le prix de l’once s’est accru de 3,16%, passant de 1.187,47 USD à 1.225,00 USD. Comme d’habitude, le cours du cobalt s’est maintenu à son niveau de 31.024,35 USD la tonne métrique.

Les cours du pétrole, au 14 mai 2015, ont également affiché des tendances à la hausse sur les deux marchés. Le baril s’est vendu à 66,71 USD à Londres, et à 59,88 USD à New-York, représentant respectivement une augmentation de +1,72% et de +0,8%. Les prix des principaux produits céréaliers ont également été en hausse au 14 mai 2015, affichant les niveaux ci-après : 9,61 USD (+1,80%) pour le riz; 521,00 USD (+11,86%) pour le blé; et 135,29 USD (+2,87%) pour le maïs.

Au plan national, les projections du taux de croissance se situent à 10,3% pour 2015. En effet, les résultats préliminaires des estimations sur la base des réalisations à fin mars 2015 renseignent un taux de croissance économique de 9,03% contre 8,8% réalisé à la même période correspondante en 2014. Cette croissance est essentiellement tirée par le secteur tertiaire, dont la contribution est de 4,4 points en 2015, contre 2,6 en 2014. Le secteur primaire vient en deuxième lieu, avec 3,6 points.

En outre, le cadre macroéconomique poursuit la consolidation de la stabilité. En effet : le taux d’inflation hebdomadaire était à 0,014% (+0,002). En cumul annuel, le taux d’inflation a atteint 0,229%. Les projections du taux d’inflation en annualisé se situent à 0,597% pour un objectif de 3,5% ; le taux de change du franc congolais par rapport au dollar des Etats-Unis, s’est apprécié de 0,2% à l’indicatif et de 0,1 sur le marché libre. Ainsi, au 15 mai 2015, le taux sur ces deux segments de marché était respectivement de 921,71 CDF/USD, et de 931,50 CDF/USD ; les réserves internationales, au 14 mai 2015, sont à 1.712,26 millions USD, couvrant 7,07 semaines d’importations ; le taux directeur de la Banque Centrale du Congo, au 15 mai 2015, demeure à 2,0%, avec une marge de positivité de 1,32 point.

Le solde provisoire des opérations financières de l’Etat pour les quatre premiers mois de l’année renseigne un excédent de 183,61 milliards de CDF contre un déficit projeté de 3,19 milliards CDF. Au 15 mai 2015, il s’affiche un solde mensuel déficitaire de 126,56 milliards de CDF, résultant des recettes de 108,58 milliards (38% de réalisation), et des dépenses 235,14 milliards de CDF (65% d’exécution). Ce déficit, lié à la paie et aux rétrocessions du mois en cours, devrait se résorber d’ici à la fin du mois. En cumul annuel, le plan de trésorerie du secteur public renseigne une marge de 57,05 milliards de CDF.

Dossiers spécifiques

Au sujet de la situation de la paie, disons que celle du mois de mai a été lancée le vendredi 15 aussi bien à Kinshasa qu’en provinces. S’agissant de celle du mois d’avril, complètement achevée à Kinshasa, et dans les principaux centres au niveau des provinces, elle se poursuit dans les territoires encore couverts par CARITAS et les Ordonnateurs délégués.

(JMNK)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse