Le Pool d’urgence Congo de Msf intervient contre le choléra dans la Mongala

par -
0 576
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Pool d’Urgence Congo (PUC) de l’organisation médicale humanitaire internationale Médecins Sans Frontières (MSF) intervient depuis début avril dans la province de la Mongala, en collaboration avec les autorités locales, contre une épidémie de choléra,  renseigne une dépêche de cette Ong internationale, publiée hier.

Selon ce document,  153 cas de choléra et  26 décès ont été notifiés dans cette partie de l’ex province de l’Equateur. Sept des douze zones de Santé que compte la Mongala sont actuellement touchées par l’épidémie.

« Les zones de santé touchées sont Bumba, Yamongili, Yamaluka, Bosondjo, Pimu, Bosomodanda, et Lisala. Et les 47% de tous les cas signalés sont à Bumba. En effet, dans cette ville fortement peuplée, il y a eu 78 cas dont 4  décès », explique Julien Binet, Coordinateur du PUC.

Le PUC de MSF a mis en place un Centre de Traitement de Choléra (CTC) avec une capacité de 30 lits à l’Hôpital Général de Référence (HGR) de Bumba où l’organisation médicale prend en charge des cas de choléra. Médecins Sans Frontières procèdera également à l’installation de points de chloration dans les sources d’eau des différentes aires de santé touchées.

Par ailleurs, les équipes du PUC sillonnent les zones de santé touchées pour identifier des cas de choléra et les référer vers le Centre de Traitement ou pour procéder à la pris en charge sur place pour les zones éloignées. Elles mènent aussi des activités liées à la promotion de la santé pour sensibiliser les communautés au respect de règles d’hygiènes.

« Le but est d’éviter que la maladie ne se propage dans d’autres parties de la province. Si tout le monde s’implique, acteurs médicaux et population, l’épidémie peut vite être maîtrisée. Les règles sont simples : se laver les mains après avoir été aux toilettes, ou après avoir nettoyé un bébé qui a fait ses scelles ou encore avant de manger. Boire uniquement de l’eau potable, bouillie ou traitée. Se servir des latrines, laver les poissons pêchés dans le fleuve. Mais aussi, vite conduire un cas de diarrhée vers les centres de santé les plus proches », affirme Julien Binet, Coordinateur du PUC.

Pour aider les autorités sanitaires de la Mongala  à mieux riposter contre la maladie, MSF organise des sessions de formation en faveur des personnels médicaux des structures de santé des zones de santé touchées et dote ces structures en matériels et médicaments nécessaires pour la riposte.

Depuis 1981, MSF œuvre en RDC, fournissant des soins de santé gratuitement aux populations en détresse. L’organisation médicale d’urgence œuvre en toute neutralité, impartialité et indépendance, soignant les populations en détresse quels que soient leur sexe, race, religion, origines ethniques ou appartenance politique.

( Yassa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse