Le père François Mpunga à l’occasion de ses dix ans de ministère « Nous devons faire des sacrifices pour mériter le royaume des Cieux »

par -
0 152
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

29 juillet 2007-29 juillet 2017, dix ans jour pour jour se sont écoulés, depuis l’ordination presbytérale du père François Mpunga Mukunya (voir photo). Pour célébrer cet heureux anniversaire, il a plu à l’intéressé de prier avec les fidèles de la Ste Trinité à Kinshasa- Matete, paroisse qui a « gouverné les premiers pas de sa vocation ». La structure actuelle de cette paroisse comprend les abbés Robert Kimungu, Odon Manisa et Jean-Pierre dit le rappeur, respectivement curé et vicaires. Dans son homélie, le père a rappelé à l’assistance que le chrétien n’est pas crétin. Il y a une part de soi en termes des sacrifices à consentir, pour mériter le royaume des cieux. Et d’ajouter : Evitons de décourager quiconque est appelé au sacerdoce.

La messe du jour été concélébrée par les pères André Tshaba Mwan’Etu et André Lubende. L’un et l’autre sont appelés, dès cette semaine, en mission au Département de Leine en France.

Prêtre de la congrégation des Serviteurs de la charité, SDC, le père François a été ordonné par Mgr Dominique Bulamatari, à la  paroisse sue évoquée

Le trésor caché

L’officiant a puisé l’évangile du jour dans Matthieu 13, 44 à 52 : Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L’homme qui l’a trouvé le cache ; et, dans sa joie, il va vendre ce qu’il a et achète ce champ.

Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles. Il a trouvé une perle de grand prix ; et il est allé vendre tout ce qu’il avait, et l’a achetée.

Le royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et ramassant des poissons de toute espèce…

Salomon a demandé la sagesse à Dieu        

La première lecture a été tirée de 1 Rois 3, 5-7 à 12 : A Gabaon, l’Eternel apparut en songe à Salomon pendant la nuit, et Dieu lui  dit : Demande ce que tu veux que je te donne.

Salomon répondit : (…) Maintenant mon Dieu, tu as fait régner ton serviteur à la place de David, mon père, et moi je ne suis qu’un jeune homme, je n’ai point d’expérience. Ton serviteur est au milieu du peuple que tu as choisi, peuple immense, qui ne peut être ni compté ni nombré, à cause de sa multitude. Accorde donc à ton serviteur un cœur intelligent pour juger ton peuple, pour discerner le bien du mal ! Car qui pourrait juger ton peuple, ce peuple si nombreux ? Cette demande de Salomon plut à l’Eternel…

Jésus-Christ, le premier-né de beaucoup de frères           

Dans la 2ème lecture, l’apôtre Paul rassure, dans son épitre aux Romains 8, 28 à 30,   que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils soit le premier-né de beaucoup de frères…

 « Dix ans de sacerdoce, c’est à la fois beaucoup et pas beaucoup », a confié l’officient

« Si Dieu ne nous assiste, nous ne pouvons pas nous sanctifier », a-t-il démontré. Il a encouragé les fidèles à suivre l’exemple de Salomon, en demandant à Dieu ce qui est précieux. « Il nous arrive dans notre prière quotidienne, de supplier pour ce qui est utile à la chair. Demandons plutôt à Dieu, comme cela a été le cas pour Salomon, de nous pourvoir de clairvoyance, de sagesse pour que nous soyons utiles à toute bonne œuvre. Demandons à Dieu de nous purifier des péchés, pour que nous ayons cet effort de demeurer ses enfants. Car, comme le dit l’apôtre Paul, le Saint-Esprit nous aide à demeurer, à nous comporter en enfants de Dieu. Ce qui est un devoir pour tout le monde. La médaille est utile pour couronner, pas les mauvaises mais les bonnes œuvres.

Le christ, a-t-il poursuivi, compare le royaume des cieux à quelque chose de précieux caché dans un champ. Dans chaque partie du monde, les peuples ont leurs trésors. Dans l’évangile de ce matin, il nous est démontré que le royaume des cieux doit être notre priorité  totale. Plus rien ne devrait nous empêcher de courir vers ce trésor auquel nous aspirons et qui n’est autre que le royaume des cieux.

Pour ce faire, l’officiant a exhorté notamment les moqueurs à éviter de décourager quiconque est appelé au ministère de Dieu.

Des rangées se sont formées, agrémentées par la chorale, les fidèles dans une ambiance festive, apportant des présents à l’officiant.

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse