Le nouveau coadjuteur présenté aux fidèles catholiques: Mgr Fridolin Ambongo promet d’être le pasteur de tout le monde

par -
0 297
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*Objectif: Rassembler les catholiques sans distinction

Monseigneur Fridolin Ambongo Besungu a été présenté hier dimanche 11 mars 2018 aux chrétiens catholiques de l’archidiocèse de Kinshasa, lors d’une célébration eucharistique présidée par le Cardinal Laurent Monsengwo Pasigna en la cathédrale Notre Dame du Congo, qu’accompagnait plusieurs évêques et prêtres. Le Vice-premier ministre et ministre des Transports et Communications, José Makila représentait le Premier ministre Bruno Tshibala en mission, pendant que Jean-Pierre Kambila a représenté la Présidence de la République. Soulignons que cette cérémonie s’est déroulée en présence de toute la crème de l’Equateur.

Dans son homélie ou message le plus attendu par les fidèles et les personnes de bonne volonté, Mgr Ambongo l’a circonscrit en quatre. D’abord, rendez grâce en toutes circonstances. Ici, il a non seulement rendu grâce à Dieu pour ce don, mais aussi au Pape qui a fait son choix. Un choix intervenu moins de deux ans après sa nomination comme métropolitain à Mbandaka Bikoro. Il n’a pas oublié le Cardinal Laurent Monsengwo pour l’accueil combien chaleureux et fraternel depuis l’annonce de sa nomination et la totale confiance. « Vous avez adopté l’attitude de Jean-Baptiste à l’égard de Jésus. Il faut qu’il grandisse, moi je diminue. C’est aussi un modèle de transition », dit-il, avant de s’adresser aux évêques de Kinshasa, aux prêtres, aux engagés en leur exprimant sa profonde gratitude pour leur accueil. « J’attends de vous tous chacun selon son charisme, une franche collaboration dans l’esprit de communion. A Vous tous les invités, les distingués laïcs, merci de tout cœur pour l’enthousiasme avec lequel vous avez accueilli ma nomination », martèle-t-il.

Au 2ème message, je suis la lumière du monde (Jeann 8, 13), Mgr Fridlilin Ambongo a rappelé que le 06 mars 20058 lors de son ordination épiscopale à Bokungu, il avait choisi comme devise : « sois la lumière du monde ». N’est-ce pas là l’identité des disciples de Jésus ? Et de dire que nous ne pouvons être  lumière du monde que lorsque nous sommes connectés à Jésus. Or, la vraie lumière du Christ illumine le monde et fait reculer les ténèbres. Il a invité tout le monde à s’inscrire dans la perspective de cette lumière du Christ. Unanimement, il a entonné la chanson fétiche du Cardinal Laurent Monsengwo : « Kinshasa teleme ongenge na mwinda mwa Kristu », entendez « Kinshasa lève-toi et resplendit de la lumière du Christ ».

Pour le 3ème message, je suis le bon berger (Jean 10, 11). « Je viens chez vous, désormais chez nous comme un pasteur, comme un berger, sur le pas de Jésus-Christ, le bon pasteur, le bon berger ». En décrivant sa mission, il a paraphrasé les paroles d’Esai : « l’esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a conféré l’onction pour annoncer la parole aux pauvres ; annoncer aux captifs la libération, aux aveugles, le retour à la vue, renvoyer les captifs en liberté, proclamer une année de grâce » (Luc 4, 18-19). Et d’insister, je viens donc à Kinshasa pour une mission d’évangélisation, du salut intégral de l’homme. Je veux être le pasteur, le bon berger de vous tous sans distinction, sans discrimination et sans exclusion. Ce salut intégral pour lequel je veux œuvrer touche la personne humaine sous ses quatre dimensions fondamentales : spirituel, économique, politique et socioculturelle. Sur le pas de Jésus-Christ, je veux être ce bon pasteur qui donne sa vie pour ses brebis. « Je viens parmi vous comme un frère, comme un père pour que nous construisions ensemble une communauté fraternelle, à l’image à la première communauté de Jérusalem (Actes 4, 32) ».

Accueilli par trois évêques auxiliaires de Kinshasa

L’archevêque coadjuteur de Kinshasa est arrivé dans la capitale congolaise samedi 03 mars 2018 en provenance de l’archidiocèse de Mbandaka-Bikoro dont il était pasteur. Mgr Ambongo a été accueilli par les trois évêques auxiliaires de Kinshasa, en l’occurrence Messeigneurs Edouard Kisonga, Jean-Pierre Kwambamba et Donatien Bafuidinsoni qu’accompagnaient plusieurs prêtres et consacrés de l’archidiocèse de Kinshasa. A la paroisse Saint Raphaël où était organisée une brève cérémonie d’accueil, deux temps forts ont été observés notamment l’Adoration du très Saint Sacrement et le mot de bienvenue prononcé par Monseigneur Donatien Bafuidinsoni, un des évêques auxiliaires de Laurent Cardinal Monsengwo Pasinya, archevêque métropolitain, absent du pays pour la rencontre du C9 dont il est membre au Vatican. De manière lapidaire, l’archevêque coadjuteur a remercié, à son tour, l’assistance venue nombreuse de l’hospitalité lui offerte.

Pour rappel, le Pape François a nommé mardi 06 février 2018 Monseigneur Fridolin Ambongo Besungu, Archevêque Coadjuteur de l’Archidiocèse de Kinshasa, en le transférant du siège de Mbandaka-Bikoro. L’archevêque promu est actuellement Vice-président de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo, CENCO.  Il va, à en croire l’Abbé Donatien Nshole, aider le Cardinal Monsengwo, archevêque métropolitain, dans sa mission pastorale à Kinshasa. Il convient de noter que le Saint-Père n’a pas encore accepté la démission de Laurent Cardinal Monsengwo Pasinya, 75 ans révolus et membre du C9, ce collège de neuf cardinaux qui aident le Successeur de Saint Pierre dans le gouvernement universel de l’Église Catholique romaine.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse