Le kenyan Equity Bank rachète 79% de ProCredit Bank en RD Congo

par -
0 733
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

(Agence Ecofin) – Le groupe bancaire kenyan Equity Bank va racheter 79 % du capital ProCredit Bank Congo, a annoncé le mardi 26 mai son directeur général, James Mwangi. «Nous sommes ravis de notre entrée en RD Congo, le troisième pays le plus peuplé de l’Afrique subsaharienne, grâce à l’investissement dans une banque bien établie et à croissance rapide», a-t-il déclaré, indiquant que la transaction n’attend que le feu vert des autorités réglementaires. « Ce pays est trop grand pour débuter à la base comme si c’était un terrain vierge. Donc, nous avons décidé d’acquérir une banque», a ajoute M. Mwangi qui s’exprimait lors d’une conférence de presse.

Le dirigeant de la banque kenyane qui possède déjà des filiales en Ouganda, en Tanzanie, au Rwanda et au Soudan du Sud n’a pas révélé le montant de la transaction. Il a cependant fait savoir que son établissement compte investir 60 millions de dollars sur deux ans pour développer la banque congolaise spécialisée notamment dans la fourniture de services bancaires aux PME.

ProCredit Bank Congo est la 7e banque de la RD Congo en termes d’actifs (200 millions de dollars) avec une base de quelque 170 000 clients. Elle est détenue à hauteur de 61 % par le groupe financier allemand ProCredit Holding. Les autres actionnaires de la banque sont la fondation néerlandaise DOEN (12 %), la Banque de développement allemande KfW (12 %), la Société financière internationale (9 %) et la Société belge d’investissement pour les pays en développement (6 %).

Equity Bank avait annoncé, fin mars dernier, qu’il allait affecter 2 milliards de dollars à son plan d’expansion dans dix nouveaux pays africains. Outre la RD Congo, le groupe prévoit des implantations en Ethiopie, au Burundi, au Malawi, au Zimbabwe, en Zambie, au Mozambique, au Ghana, au Nigeria et au Cameroun.

RD Congo: Ivanhoe scelle un accord stratégique avec Zijin Mining sur le cuivre de Kamoa

(Agence Ecofin) – Ivanhoe Mines Ltd a convenu avec Zijin Mining Group Co de Chine d’une mise en œuvre conjointe stratégique du projet cuprifère Kamoa, potentiellement une des plus vastes mines de cuivre au monde, dans le sud de la province du Katanga en RD Congo.

La compagnie canadienne cotée à Toronto a dévoilé, le 26 mai, l’accord en ce sens conclu à Xiamen en Chine avec Gold Mountains (H.K.) International Mining Company Ltd, filiale de Zijin Mining qui achètera 49,5% d’intérêt dans la société Kamoa Holding Ltd formée sur le projet, pour une considération totale de 412 millions $.

Jusque-là, Kamoa Holding, filiale Ivanhoe, détenait à 95% le projet Kamoa qui renfermerait 43,5 milliards de pounds de ressources de cuivre indiquées et nécessiterait 1,4 milliard $ de dépenses en immobilisations de pré-production pour la première phase de sa mise en valeur. Par ailleurs, Ivanhoe Mines vendra, précise-t-on, 1% de ses intérêts dans Kamoa Holding pour une considération de 8,32 millions $ à Crystal River Global Ltd, une compagnie immatriculée aux Iles vierges Britanniques mais en activités à Hong-Kong.

Ivanhoe Mines détient, également en RD Congo, à 68%, contre 32% pour la compagnie Gécamines, la mine de Kipushi, recelant du cuivre-zinc-germanium-plomb et des métaux précieux, située sur la ceinture de cuivre de l’Afrique centrale. Elle possède aussi 64% d’intérêt dans le projet Platreef de platine, de palladium, de nickel, d’or et de rhodium dans le Bushveld Complex en Afrique du Sud.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse