Le gynécologue Bienvenu Ansumapaise : La ménopause est une évolution normale de la vie

par -
0 500
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La ménopause est  la cessation de fonction mensuelle chez une femme et des femelles chez certains animaux. Cette fonction mensuelle indiquantla capacité reproductrice chez cette femme. Le gynécologue Bienvenu Ansumde l’hôpital St Joseph deLimetea démontré, au cours d’une interview accordéemardi dernier au journal L’Avenir,que la ménopause n’est pas une maladie ;mais plus tôt une évolution normale de la vie.Il a indiqué que pendant cette période physiologique de la vie d’une femme, celle-ci va s’attendre à des signes tel quel’arrêt des règles d’au moins 12mois ; les troubles vasomoteurs ; bouffées de chaleur, vertiges, maux de tête ; bourdonnement d’oreilles ; troubles neuropsychiatriques ; insomnie ; fatigue ; trouble sexuel ; dépression… Concernant les troubles métaboliques, il y a une perturbation de graisse, et de calcium dans les os. Et autres tel que le saignement génital post ménopause.

Pour savoir comment la femme doit se comporter durant le premier mois (période pré-ménopause), elle doit consulter son médecin pour confirmer d’une pré-ménopause ou de la ménopause, a indiqué le gynécologueAnsum. Les seuls conseils à prodiguer aux femmes lorsque la ménopause est déclarée avec les troubles climatériques, un risque l’ostéoporose, des maladies cardiovasculaires et celles de ménopause précoce, cette catégorie doit être mise sous un traitement substitutif. Pour une femme déclarée ménopausée par un médecin, elle doit suivre un certain régime sans sel,diminuer la consommation de la graisse, diminuer des travaux lourds et prendre du calcium.

La ménopause

Le trouble de la ménopause est les reflets d’une perturbation hormonale qui évolue avec l’âge, donc pas de conseil particulier

La ménopause correspond à la fin de la période reproductive de la femme, habituellement vers l’âge de 50 ans. Elle est marquée par l’arrêt des règles ainsi que par la cessation de l’ovulation et de la sécrétion par les ovaires des hormonessexuelles (œstrogènes et progestérone). Médicalement parlant, on sait qu’une femme est ménopausée lorsqu’elle n’a pas eu de menstruations pendant 12 mois consécutifs.

Néanmoins, le début de la ménopause, c’est-à-dire la cessation permanente des règles, se situe au début de ces 12 mois. Il ne peut donc êtreétabli que rétrospectivement.

La période de 2 à 7 ans qui précède la ménopausese nomme péri ménopauseet non pré ménopause. L’ovulation devient plusirrégulière. Le taux d’œstrogènes peut varier defaçon très importante. C’est durant ces années de transition qu’apparaissent les irrégularités menstruelles et les symptômes incommodants :bouffées de chaleur, perturbations du sommeil,sautes d’humeur, etc.

Certains utilisent le terme post-ménopause pour décrire la période qui suit la ménopause, ce qui n’est pas tout à fait approprié puisque laménopause est un état définitif. L’on dira d’une femme qu’elle est « ménopausée ».

L’intensité des symptômes varie d’une femme àl’autre. Chez  certaines,elles n’ont pas d’autre symptôme que l’arrêt des menstruations, tandis que d’autres,20 à 30 % de femmesont des symptômes d’intensité modérée.

Après la ménopause, même si lesovaires ne sécrètent plus d’œstrogènes, les glandes surrénales et le tissu adipeux les réserves de gras continuent à en libérer depetites quantités.

La ménopause prématurée

Lorsque la ménopause survient avant l’âge de 40 ans, elle est  considérée comme prématurée.

Chaque femme commence sa vie avec une quantité déterminée d’ovocytes, les cellules sexuelles femelles. Or, la ménopause n’est pasdéclenchée au moment où tous les ovocytes ont été utilisés. Une femme a environ 30 000 ovocytes. Seulement 500 d’entre eux traverseront le cycle de l’ovulation. L’âge de laménopause est surtout déterminé par les gènes. Ilpeut aussi être influencé par l’état de santé.

La ménopause prématurée peut survenir spontanément ou encore être provoquée par unemaladie, des médicaments, une chirurgie ou un traitement de radiothérapie ou de chimiothérapie.Par exemple, l’ablation chirurgicale des 2 ovairesprovoque la ménopause. En revanche, l’ablation seule de l’utérus, l’hystérectomie, ne suffit pas à provoquer une ménopause, car les ovairescontinuent à produire des œstrogènes, mais fait cesser les règles. Les traitements contre le cancer, par chimiothérapie ou radiothérapie, peuvent conduire à une cessation progressive des règles. L’effet de ces traitements sur le cyclemenstruel dépend de leur puissance. Les règlespeuvent revenir avec l’arrêt du traitement.

 

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse