Le Gouvernement signe pour la construction de la centrale hydroélectrique de Busanga

par -
0 727
Le ministre de l’Energie et Ressources hydrauliques, Me Jeannot Matadi Nenga/Ph. Tiers
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La cérémonie de cette signature du contrat de concession a eu lieu hier à Kinshasa, entre le Ministère de l’Energie et Ressources hydrauliques la société sino-congolaise Sicohydro. C’est un projet financé à hauteur de 567 millions Usd, pour les travaux de construction de la centrale et de 50 millions Usd pour des travaux des lignes de transport électrique.

Résoudre le déficit de l’énergie électrique en République démocratique du Congo, est l’un des soucis majeurs du Président de la République Joseph Kabila Kabange.

C’est dans ce cadre que le Gouvernement de la République, à travers le Ministère de l’Energie et Ressources hydrauliques, a signé hier mardi 23 août 2016, avec la société sino-congolaise Sicohydro, un accord de concession relatif à la production de l’énergie électrique au site de Busanga sur la rivière Lualaba, dans la nouvelle province de Lualaba (issue du démembrement de l’ex Katanga).

Selon un communiqué nous parvenu, le présent contrat a pour objet de fixer les principes généraux et de déterminer les rapports entre l’autorité concédante et la société Sicohydro pour l’exercice des compétences confiées à cette dernière.

Notamment, en matière de construction et de l’exploitation des infrastructures nécessaires à l’activité de production de l’énergie électrique par la centrale hydroélectrique d’une capacité totale de 240 mégawatts. Ce, en vue de garantir l’alimentation en énergie électrique du projet minier de Sicomine et de résorber le déficit électrique en Rd Congo.

Le ministre de l’énergie et Ressources hydrauliques, Me Jeannot Matadi Nenga Gamanda, a dans son discours remercié la société Sicohydro pour son attention adressée à la République démocratique du Congo. « Nos sincères remerciements au Président de la République Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange, pour avoir mis non seulement l’accent mais aussi la vitesse pour que nous arrivions là où nous sommes arrivés aujourd’hui », a-t-il indiqué.

Signalons par ailleurs que la cérémonie de signature de ce contrat était présidée hier par le ministre de l’Energie et Ressources hydrauliques, Me Jeannot Matadi Nenga Gamanda, en présence de la vice-ministre de l’Energie, Mme Maguy Rwakabuba et d’autres membres du cabinet ministériel.

Un contexte de l’amélioration progressive des conditions de vie des Congolais

En plus de ses grandes richesses du sol et du sous-sol, la République démocratique du Congo regorge une forte potentialité énergétique. Rien que pour l’hydroélectricité, le pays est à même de produire une capacité de 100.000 mégawatts (Mw). Cela, sans compter les autres énergies telles que solaires, éoliennes, etc.

Cependant, le paradoxe est qu’en dépit de cette forte potentialité énergétique de la Rdc, aujourd’hui l’on évalue à seulement 15 % la moyenne de la population congolaise ayant accès à l’énergie. Voilà qui justifie aujourd’hui ces efforts du Gouvernement de la République pour améliorer la desserte énergétique des populations.

L’on se souviendra que dans son dernier discours sur l’Etat de la Nation devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès, le Président de la République Joseph Kabila Kabange avait entre autres indiqué que l’amélioration progressive des conditions de vie des populations congolaises passait également par la réforme et la libéralisation du secteur de l’électricité.

Le Chef de l’Etat avait de ce fait évoqué quelques projets spécifiques à développer au pays à court terme, dans le secteur de l’électricité. C’est donc le contexte aujourd’hui de cette signature de l’accord de concession relatif à la production de l’énergie électrique au site de Busanga, sur la rivière Lualaba.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse