Le Gouvernement déclare l’épidémie de choléra au Maniema

par -
0 1172
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Quatre provinces et plusieurs territoires de la République Démocratique du Congo vivent sous trois épidémies, notamment la rougeole, le choléra et la fièvre typhoïde, affirme Félix Kabange Numbi lors d’un point de presse animé hier mercredi 23 septembre 2015 dans son cabinet de l’immeuble intelligent. Devant les chevaliers de la plume et chasseurs d’images, il a déclaré officiellement l’épidémie de choléra dans la province de Maniema. Au cours de ce point de presse, il a brossé la situation des épidémies en Rdc, les causes et le niveau de riposte des épidémies au niveau de la République.

Le ministre a indiqué que la Rdc vit trois épidémies, notamment celle à fièvre typhoïde dans la province de Bandundu, le cholera dans le Maniema et la rougeole au Katanga, plus précisément dans le Tanganyika, le Haut Lomami et le Haut Katanga.

S’agissant de l’épidémie de choléra, le foyer le plus important et le plus inquiétant est la province du Maniema, a indiqué le ministre de la Santé, tout en précisant que le Maniema n’est pas du tout un foyer de choléra parce que lorsqu’il y a un seul cas de choléra, il est du devoir du Gouvernement de déclarer une épidémie. « Or, de la première à la 37ième semaine, le Maniema est à 1078 cas de choléra, dont 52 décès, soit un taux de létalité de 4,8%. Ce taux indique que la province du Maniema n’a pas l’expérience de cette épidémie. Suivant les statistiques, même si le nombre du choléra augmente au fur et à mesure que les semaines avancent avec les activités de riposte menées sur place, le cas de décès diminue », a-t-il dit. Il précise qu’il y a eu plus de cas de décès lorsque le personnel n’était pas recyclé par rapport à la riposte. C’est dans la ville de Kindu avec ses deux zones de santé qui connait cette épidémie, notamment Alunguli et Kahilo. Il en va de même de la province de l’Ituri dans la zone de Santé de Tshomia autour du Lac Albert ; le Kivu autour du Lac Kivu, Tanganyika et Lac Edouard ; le lac interne dans le Haut Lomami à Bukama et Malemba Nkulu…Ce qui indique que le sanctuaire du choléra se trouve autour des lacs et rivières.

Quant à la Rougeole, le ministre a rappelé qu’en 2011, 20123 et 2013, tout le pays fut embrassé par la rougeole à cause de la campagne ratée de 2009, en précisant que lorsqu’on rate la campagne, l’on commence à courir derrière les épidémies, ce qui fait qu’en 2015, on se retrouve dans les situations très inconfortables devant les cas des épidémies de rougeole. Ceci indique qu’à ce jour, 36.291 cas ont été signalés dont 528 décès, soit un taux de 1,45% de létalité. Cette dernière est acceptable autour de1% car le souci majeur du Gouvernement est qu’aucun enfant ne meurt d’une pathologie évitable. La province la plus touchée est le Katanga Malgré les 516 Zones de Santé que comporte le pays, 48 Zones de santé sont touchées par l’épidémie de rougeole

Par ailleurs, sur le nombre de cas déclarés, plus de 80% viennent du Katanga et 99% de cas de décès viennent aussi du Katanga. « Pour nous, nous considérons que comme nous parlons rougeole aujourd’hui en RDC, la priorité c’est agir au niveau de la province du Katanga, mais aussi dans le Nord-Kivu où il y a la situation inquiétante à Goma, Rutshuru et Kamango », a dit Félix Kabange.

La troisième épidémie est la fièvre typhoïde dans la province de Bandundu, plus précisément dans les Zones de Santé de Tembo et Panzi, avec les cas de typhoïde très élevé bien que la population est en train d’être sensibilisée et les moyens de prise en charge ont été envoyés sur le plan médico-chirurgical. Cette maladie peut avoir de conséquence néfaste tel le cas de perforation typhique peut survenir.

Les causes des épidémies

Il faut dire que le choléra a ses sanctuaires autour des lacs résiduaires. Par exemple dans la province de Maniema, il s’agit de l’insalubrité autour des cours d’eau Au niveau de la RD Congo, qu’il s’agisse du fleuve et lacs d’une part, et d’autre part la faible couverture en eau potable avec la panne électrique qui a poussé la population à consommer l’eau des rivières, lacs et voir même fleuve qui a fait qu’il ait éclosion du choléra dans cette province. Cette éclosion est la suite logique de la faible couverture sanitaire.

En ce qui concerne la rougeole, les causes sont dues à la faible couverture vaccinale de routine, a indiqué le ministre de la Santé, en ce que le problème de statistiques se pose avec acquitté puisque les bases avancées sont faussées.

La deuxième cause est la faible couverture en matière de chaine de froid puisque le vaccin contre la polio est un vaccin très capricieux, très lagune qui ne supporte pas le changement de la température. « D’ailleurs, il est dit qu’un flacon entamé de vaccin contre la rougeole, une fois ouvert on doit le jeter dans les 6 heures qui suivent », a dit le ministre qui s’est préoccupé plus de la situation de rougeole dans la province du Katanga qui est très préoccupante.

Pour juguler à cette situation, le Gouvernement de la République en partenariat avec Gravi Allianz a commandé 2512 frigo solaire, dont 1400 seront livrés au Katanga dès le mois d’octobre courant, car le taux de couverture qui est de 14% doit passer à 40%. La troisième raison est celle de l’insécurité qui se vit dans la partie Est de la République aussi bien au Katanga, avec le triangle de la mort qui a empêché la campagne de vaccination.

(Pius Romain Rolland)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse