Le FMI conseille la promotion de l’inclusion financière

par -
0 902
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le FMI conseille aux membres de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale de promouvoir l’inclusion financière, notamment par l’élaboration des stratégies nationales cohérentes pour encourager l’inclusion financière; la promotion de nouvelles technologies; la culture financière allant dans le sens de développer et adapter l’éducation financière; et la supervision financière, étant donné les risques sur la stabilité financière que comporte toute avancée technologique.  

Le Premier ministre a présidé, hier lundi 06 avril 2015, de 07 heures 00’ à 07 heures 56’ à l’Hôtel du Gouvernement, la quatorzième réunion de l’exercice 2015 consacrée au suivi de la situation économique et financière du pays. Outre le Premier ministre, y ont pris part le ministre d’Etat, ministre du Budget ; le ministre de l’Economie ; le ministre des Finances ; le Gouverneur de la Banque centrale du Congo et le Directeur de cabinet du Premier ministre, rapporteur.

Les trois points ci-après ont été traités au cours de la réunion : l’évaluation des recommandations de la réunion du lundi 30 mars 2015, la synthèse de la situation économique et financière internationale et nationale au 03 avril 2015, les dossiers spécifiques.

Le cours du cuivre en chute

Au niveau international, le communiqué rendu public à cet effet renseigne que la Banque des Etats de l’Afrique Centrale et le FMI ont organisé une conférence à Brazzaville, en date du 23 mars, sur l’inclusion financière, comme un des leviers à la croissance inclusive. Il y a été insisté la nécessité pour les pays de promouvoir l’inclusion financière, notamment par l’élaboration des stratégies nationales cohérentes pour encourager l’inclusion financière; la promotion de nouvelles technologies; la culture financière allant dans le sens de développer et adapter l’éducation financière; et la supervision financière, étant donné les risques sur la stabilité financière que comporte toute avancée technologique.   L’embellie observée sur le marché des matières premières a été de courte durée.

En effet, au 02 avril 2015, le cours du cuivre a entamé une autre chute, passant de 6.134 USD à 6.019 USD la tonne métrique, enregistrant une baisse de 1,87%. Il en est de même pour l’or dont le cours continue de perdre de la valeur. A la même date, l’once a connu une légère baisse de 0,7%, passant de 1.203,50 USD à 1.195,03 USD. Le cobalt s’est maintenu à son niveau de la semaine d’avant, c’est-à-dire 28.334,25 USD, prix atteint après une chute.   Les prix des produits pétroliers ont affiché une évolution divergente après les hausses de la semaine d’avant. Il a baissé de 5,10% à Londres, passant de 58,06 USD à 55,10 USD. Sur le marché de New York, le baril a augmenté de 1,92% pour se situer à 49,50%. Sur le marché des produits céréaliers, tous les prix sont en baisse, hormis celui du blé qui a enregistré une hausse notable. Au 02 avril 2015, les prix s’y présentaient comme suit: 10,87USD (-2,21%) pour le riz; 526,25 USD (+7,41%) pour le blé; et 142,10 USD (-1,21%) pour le maïs.

Au plan national, sur la base des réalisations à fin décembre 2014, les prévisions macroéconomiques de 2015 situent le taux de croissance économique à 10,3%. Par ailleurs, la stabilité du cadre macroéconomique continue de se consolider, tel qu’attesté par l’évolution de principaux indicateurs observée la semaine dernière: Le taux d’inflation hebdomadaire était à 0,015% (0,001). En cumul annuel, le taux d’inflation a atteint 0,157% ; Les projections du taux d’inflation en annualisé se situent à 0,584% pour un objectif annuel de 3,5% ; Le marché de change, au 02 avril 2015, a affiché une grande stabilité. En effet, au niveau indicatif, le taux de change était de 926,98 CDF/USD (dépréciation de 0,2%); tandis qu’il a été de 932,0 CDF/USD au parallèle (variation nulle) ; Les réserves internationales, au 02 avril 2015, étaient à 1.693,12 millions USD, couvrant 6,99 semaines d’importations ; Le taux directeur de la Banque Centrale du Congo, au 03 avril 2015, demeure à 2,0%, dégageant une marge de positivité de 1,24 point. Le solde provisoire des opérations financières de l’Etat, à fin mars 2015, affiche un excédent de 1,06 milliard CDF, contre une prévision de 2,09. Cette situation résulte des recettes de 315,45 milliards CDF et des dépenses de 31 4,42 milliards CDF. Le solde du compte général du Trésor en cumul annuel est excédentaire de 92,48 milliards CDF.

Dossiers spécifiques  

Un seul dossier, relatif au suivi de la paie, a été examine en “Dossiers spécifiques”. Des informations obtenues du ministère du Budget, la paie du mois de mars, lancée le 16, se poursuit à Kinshasa et en provinces. Concernant la bancarisation des professionnels du secteur de la santé, les problèmes identifiés sont en cours de résolution. S’agissant des préparatifs de la paie du mois de mars, les états de liquidation sont déjà positionnés au ministère du Budget.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse