Le directeur Norbert Kangandu du CS Losa démontre : « La bibliothèque scolaire commence à se vivifier grâce aux efforts du ministre de tutelle »

par -
0 757
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Depuis quelque temps à Kinshasa, il s’observe que l’Internet et les jeux vidéo occupent une majeure partie du temps des enfants, en dehors de l’école. Cette situation ne laisse guère indifférents les observateurs qui, eux, s’interrogent sur la place qui reviendrait, dans un tel contexte, à la bibliothèque scolaire. M. Norbert Kangandu Etete (voir photo ci-contre) est le directeur de discipline, DD du Complexe scolaire, CS Losa. Réagissant à un sondage d’opinion sur la situation de la bibliothèque scolaire à l’avènement de l’Internet, il estime que la bibliothèque scolaire subit une agression de l’Internet qui lui ravit du terrain. Partant, l’orateur encourage promoteurs et gestionnaires d’écoles à s’inspirer de la politique mise en œuvre par l’autorité de tutelle, consistant à « redonner vie à cet outil qu’est la bibliothèque scolaire ». « La mise en place de la bibliothèque (scolaire) numérique est l’un des projets pressants du ministère de tutelle que nous soutenons davantage que l’Internet », a-t-il renchéri. En effet, l’école de feu le promoteur professeur Albert Ongenyi est établie sur 1re rue au Q. Des Marais, à Matete. La structure de fonctionnement inclut MM. Blaise Kadiakwidi et Willy Kongolo, en qualité respectivement de préfet et de directeur des études.

Quelle est la conséquence directe du manque de                                                                                                       bibliothèque scolaire sur le système éducatif congolais ?                                                                Il revient à l’Etat congolais de renforcer l’initiative louable de bibliothèques scolaires. Le manque de cet outil aura sur le système scolaire congolais, des conséquences directes entre autres : cela ne favorise pas l’esprit de recherche ; ne suscite guère le goût de la lecture. Notons que l’enseignement de l’orthographe passe obligatoirement par celui de la lecture. Car l’enfant qui apprend à lire, apprend aussi à écrire sans se rendre compte.

Pouvez-vous affirmer que l’Internet est une compensation valable à la bibliothèque scolaire en RD Congo?

Loin d’être une compensation valable, l’Internet se veut un complément à la bibliothèque scolaire. Toutefois, nous constatons que la bibliothèque scolaire un outil pourtant de haute portée, est en voie de disparition dans le système éducatif congolais. Certaines écoles privilégient la connexion à l’Internet, en lieu et place de se doter d’une bibliothèque scolaire. Dans ces écoles nous dirions, en effet, que la bibliothèque scolaire est agressée par l’Internet. Et pourtant l’on aurait attendu, dans ce contexte précis, la complémentarité entre ces deux outils. Et cela, pour l’avancement du système éducatif congolais.

En RD Congo, la bibliothèque scolaire commence à se vivifier grâce aux efforts combien salutaires du ministre de tutelle. Chaque année, des lots importants d’ouvrages sont mis à la disposition des écoles, pour revitaliser les bibliothèques scolaires.

Que les enseignants renouvellent la confiance à la bibliothèque scolaire. Il s’observe qu’en milieu urbain, l’Internet est en vogue. Or en milieu rural, c’est le livre. En somme, il est souhaitable que les organisateurs d’écoles privées pensent à redonner la vie aux bibliothèques scolaires. Cela pour que le fardeau ne soit pas seulement relégué au ministère de tutelle.

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse