Le Directeur Djaffar Bin Yunuss témoigne :

par -
0 523
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

« Papa Wemba lègue à la jeunesse un héritage multiple »

Papa Wemba lègue à la jeunesse un héritage multiple : la sape, l’attrait à la mode (la combinaison de couleurs). Il a été formateur de musiciens, et c’est encore lui qui a redonné goût aux concerts acoustiques. C’était un peintre (déco intérieure). Et à travers ses chansons, il prônait également un humanisme africain. Il a vraiment frayé un bon chemin pour les jeunes. Ce témoignage émane du Directeur de discipline du collège du Réveil, Djaffar Bin Yunuss (dont le discours suit). L’école du promo-gestionnaire Me Taka Taka Mandefo Josué dit « Lindalala ya Tshangu », est située au quartier VII/ Commercial à N’Djili. L’orateur encourage les jeunes à s’inspirer de la fable de Jean de la Fontaine, où un riche laboureur sentant sa mort prochaine, a recommandé le travail à ses enfants.

En effet, la 9ème édition du Festival des Musiques urbaines d’Anumabo (FEMUA) à Abidjan en Côte d’Ivoire, a été fatal pour Papa Wemba. Le chef coutumier du village Molokaï a trépassé, dimanche 24 avril dernier sur scène. Sa disparition a suffi à prouver à la face du monde c’était effectivement un citoyen planétaire. Les autorités ivoiriennes ont décerné à l’illustre disparu le grade honorifique posthume de Commandeur de l’Ordre national, le plus important au pays.  Ses  admirateurs de partout n’ont pu ménager leur émotion.

« Les autorités doivent assainir la gestion de la SOCODA », suggère Djaffar

Je ne connaissais pas avec exactitude le rang de cet artiste-là. La hauteur de l’organisation du deuil m’a permis de me faire une idée assez précise sur le défunt, et je suis fort ému. Je voudrais, ici, attirer l’attention des autorités sur la prise en charge des artistes tandis qu’ils sont encore en vie. Depuis quelque temps, l’ONG « Artiste en Danger » sonne l’alarme sur un artiste qui est interné depuis de longues dates, à l’hôpital du Cinquantenaire. Il y a aussi Kokodioko dont la santé mentale a connu une forte dégradation. (Ndlr : le précité a été un professionnel de la télé-dramatique, ancien du groupe de théâtre Salongo de la Radiotélévision nationale, décennie 80).

Pour relever le défi d’assister convenablement les artistes, les autorités doivent assainir la gestion de la Société congolaise des droits d’auteur, SOCODA.

Quel message aux artistes ? Les artistes doivent s’aimer les uns les autres. Il leur revient de faire prévaloir la solidarité entre eux, tenant compte notamment de la manière dont ils finissent. Car, rappelons-le, le succès d’un artiste est pareil à une tige d’allumette qui éclaire un lieu et que l’on veut tenir soigneusement.

Saisissant la balle au bond, le doyen des artistes, Maître Taureau a lancé un message d’exhortation aux artistes congolais. Car dans l’ensemble,  ceux-ci sont très affectés par la disparition du leader de la 3ème génération de la musique congolaise.  « J’invite les artistes à cultiver la paix, l’entente, l’unité. En tant que créateurs d’œuvres de l’esprit, ils agrémentent, animent, consolent, divertissent, soulagent le public. Face à cette mission qu’ils ont en commun, les artistes doivent se regarder davantage comme une famille  que comme un simple agrégat », a-t-il exhorté.

Et le DD du collège du Réveil de poursuivre : J’ai compris que Papa Wemba avait de la  passion pour la musique. Dans cet ordre d’idée, il a résisté plus d’une fois, à la vague de débauchage de partout. Il a été un bon créateur des idoles, un talentueux acteur de cinéma. Jusqu’à ce jour, le film « La vie est belle » dont le réalisateur a aligné Papa Wemba dans la distribution des rôles, n’est pas encore détrôné du cinéma congolais.

Les jeunes doivent être des travailleurs, afin de jouir de l’héritage de Papa Wemba à bon escient. En effet, les jeunes doivent aimer le travail et mettre Dieu au premier rang.

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse