Le directeur Bokele redoutant la menace homosexuelle à l’école

par -
0 548
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

« Redynamiser le cours de religion permet d’éclairer la lanterne des jeunes

Depuis quelque temps, l’homosexualité n’est plus regardée telle une déviation dans les pays occidentaux. Des lois sur le mariage pour tous ont été votées, des églises conviées à bénir le mariage homosexuel. En Afrique et particulièrement en RDC, des observateurs redoutent que la mouvance incontrôlée de jeunes vers l’Internet n’expose notamment l’école à la menace homosexuelle. M. Bokele Lokwa Fabien (voir photo), est le directeur du CS Félicité. L’école située sur Lufungula, au quartier Yolo nord à Kalamu, est l’œuvre de la promotrice Mbalama Bayibwene Félicité. « L’homosexualité est une dépravation des mœurs. Une personne qui se laisse abêtir au nom de la liberté est appelée à disparaître, parce qu’il a perdu la raison. Tout intellectuel ne devrait pas tomber dans ce piège », a relevé l’orateur. Et d’ajouter : Blaise Pascal disait : « Trop ou trop peu d’instruction abêtissent l’esprit ». A la question : Est-ce que l’avancée de l’homosexualité dans les pays d’Europe suscite votre attention en tant que responsable scolaire ? L’orateur : Evidemment, parce que le danger nous approche. Nous devons faire obstacle à ce vice contrenature. Le mal reste mal, peu importe sa provenance. L’Occident, en cette matière, n’a pas de leçon à donner à l’Afrique qui est le berceau de l’humanité. Le continent noir, en effet, avait perdu son leadership à cause des abus dans la gestion. Si l’Occident continue à imposer son diktat en accumulant des vices, il risque de perdre de son pouvoir au profit de l’Orient.

Dans quelle mesure l’école peut-elle se retrouver sous quelque menace de l’homosexualité ?

Partant de sa définition, en effet, l’école peut se retrouver sous quelque menace de l’homosexualité : si elle ne condamne pas cet acte ; si elle n’apporte pas une éducation consciente et responsable vis-à-vis de ses élèves par exemple dans le cours de religion, l’école doit éclairer la lanterne des élèves sur les conséquences de l’homosexualité. L’école doit être capable de moraliser les élèves, en les incitant à faire le bien et éviter le mal. Dans le cours de religion, l’école doit faire en sorte que l’âme de l’enfant se conforme aux principes divins. Au regard de la mouvance vers l’Internet, l’encadrement doit prendre en compte cet aspect. Car l’enfant est un être qui a droit à un encadrement responsable, pour prévenir tout risque de libertinage, susceptible de conduire au déviationnisme.

Face à ce phénomène qui est présenté désormais comme une valeur dans les pays occidentaux, qu’est-ce que l’école peut faire pour préserver la jeunesse congolaise ?

Je m’inscris en faux contre cette option qui consiste à voir dans l’homosexualité une valeur. En effet, une valeur est une qualité. Par contre, l’homosexualité est une pratique contrenature, un vice. Si cela est une valeur pour les pays occidentaux, nous devons savoir que chaque peuple a sa culture. Pour préserver la jeunesse congolaise, il est nécessaire de la conscientiser pour lui éviter l’acculturation, c’est-à-dire qu’elle ne perde sa culture. Toutefois, nous pouvons admettre l’acculturation si et seulement si cette culture est positive pour le peuple qui l’embrasse. Si par exemple nous avons accepté la démocratie, c’est parce qu’avec l’alternative au pouvoir, chacun peut se retrouver.

Qu’est-ce que l’école attend des parents dans cet ordre d’idée ?

L’école attend beaucoup des parents. La famille en tant que cellule de base, a été considérée de tout temps comme partenaire de premier ordre de l’école. Entre cette dernière et les parents, il faut maintenir cohésion et complicité. Un cordon ombilical doit relier la famille et l’école, en utilisant une approche éducationnelle vis-à-vis des enfants. En effet, éduquer c’est élever, former, instruire. Les parents doivent contrôler ce que font les enfants. Laisser la liberté totale à ces derniers, est une erreur qui risque d’avoir de graves implications sur l’éducation de l’enfant car, dit-on en pédagogie, « l’enfant n’est pas un adulte en miniature ». A la maison, les parents doivent imposer aux enfants de suivre des émissions instructives à la télévision.

(Payne)

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse