Le décor pour le Dialogue national étant planté

par -
0 570
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

T.Mugalu appelle à la prière de la foi selon Jacques 5, 15-16

L’ambassadeur Théodore Mugalu, chef de la Maison civile du chef de l’Etat,  qui intervenait  samedi dernier sur les antennes de la Radiotélévision nationale congolaise, dans le cadre de l’émission « Questions d’actualité », s’est inspiré de l’épitre de Jacques  dans son chapitre 5 du 15 au 16ème  verset pour exhorter à la prière de la foi pour ceux qui n’y prendront pas part, maintenant que le décor sur le Dialogue national inclusif est planté.

Cette émission télévisée a eu pour thème : «La prière de la foi sauvera le malade, le Congo ». De prime à bord, le pasteur T. Mugalu a fait savoir que lorsque le chef de l’Etat a convoqué la tenue du Dialogue national, il souhaite que les participants à ce rendez-vous national puissent y aller avec des conseils de sagesse. Et d’ajouter : « Pendant ce temps, ceux qui seront en dehors du forum doivent s’adonner à la prière  de la foi. Car,  l’on ne peut opérer une prière de foi sans la circoncision du cœur à l’image du centenier romain ».

Pour cet homme de Dieu, seule la prière de Jonas était exaucée par l’Eternel. La raison : Seul Jonas avait confessé son péché, lui seul s’est reconnu coupable ; signe d’humilité qui est la vertu de l’agneau. D’où, la question : existe-t-il des Congolais qui peuvent prier avec un cœur qui a reçu la circoncision au moyen de la lame du couteau de la 11ème heure ? A cette question, l’ambassadeur T. Mugalu exhorte la nation congolaise toute entière, à dire la prière de la foi selon Jacques 5, 15-16.

A son avis, la prière est efficace si elle est dite par quelqu’un dont le cœur est disposé et qui prie avec la foi de son cœur et celle de son cerveau, la foi de la dernière heure (la 11ème), celle de Matthieu 12, 20 à la fin du Nouveau Testament selon Apocalypse 3,13-22 ou la foi de croyants de l’âge de Laodicée.

Des maux qui tuent le pays : le pillage et l’idolâtrie

Poursuivant sa réflexion, le  pasteur T. Mugalu a diagnostiqué deux maux parmi les éléments pathologiques caractérisant la Rdc, au nombre desquels le pillage – signe d’un manque d’amour (Esaïe 24, 1-6) – ce qui a pollué le climat du cœur par les mauvaises pensées ; lesquelles ont amené le désert et les épines (Genèse 3, 9-10). L’idolâtrie mine aussi la nation congolaise (Osée 8, 4), parce que le Congolais s’est construit son absolu personnel pour vivre sur terre sans se référer à Dieu. Avec ce climat, conclut le pasteur, les hommes de Dieu ne savent pas faire le travail qui consiste à appeler les brebis au salut. Remède à tout : les chrétiens doivent implorer la grâce divine pour qu’elle impose la paix sur le pays.

Mais comment concilier la foi des Congolais dans un Etat laïc et dire la prière qui sauve la nation ? De  l’avis de l’homme de Dieu avec sa Bible en appui, le Congo n’a jamais été un Etat laïc. « C’est un jugement qu’on fait à partir de l’extérieur, parce qu’ailleurs, l’on retrouve des pays laïcs sans en comprendre la profondeur », affirme-t-il. Pour lui, la Rdc est au contraire le reflet des richesses qui ont existé au Jardin d’Eden, selon Ezékiel 28, 12-18, avant de marteler : « Le Congo n’est pas n’importe quel pays et, par conséquent, il doit se référer à celui qui lui a donné toutes ces richesses, au lieu de copier son modèle d’Occident (USA, France, Belgique…).

Et donc, en un mot comme en cent, le pasteur a dénoncé l’infantilisme spirituel qui caractérise malheureusement la plupart des Congolais. Ce sont, a-t-il précisé, ceux qui croient que pour accéder à la magistrature suprême, il faille se rendre aux Usa, oubliant que c’est Dieu qui accorde le pouvoir.

(Yassa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse