Le Caucus africain promet une aide financière

par -
0 776
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les participants à la réunion du Groupe des ministres des Finances et des directeurs des Banques Centrales d’Afrique du FMI et de la BM ont réaffirmé l’aide aux nouvelles initiatives de financement. Joseph Tucker, du Fonds monétaire international, lors de sa présentation de la « Déclaration de Luanda » à la clôture du Caucus africain, a révélé les moyens à travers lesquels les institutions Bretton Woods (IBW) pourront soutenir les défis de financement du développement durable, le combat contre l’évasion fiscale, l’élimination des flux financiers illicites et le renforcement de la présence et de la représentation de l’Afrique auprès des IBW.

Le Groupe souligne que l’abondance des ressources naturelles offre de nombreuses occasions de développement. D’un autre côté, il est conscient du fait que les pays dépendant du pétrole pour obtenir des recettes d’exportation et fiscales font face à des défis particuliers et restent fortement vulnérables aux chocs externes. Le document révèle que les flux financiers illicites associés à une évasion fiscale massive, le rapatriement de bénéfices et le remboursement de la dette privent tragiquement les pays de centaines de millions de dollars tous les ans.

Les perspectives de marchés financiers de plus en plus volatiles signifient de toute évidence qu’il sera difficile de trouver des ressources pour financer les objectifs de développement durable (ODD). Le document stipule également que l’Afrique s’inquiète du manque de stratégies de diversification bien conçues, ainsi que des mécanismes de surveillance inadéquats à la diversification économique de l’Afrique.

Le Caucus africain invite la Banque Mondiale à soutenir six projets régionaux vecteurs de transformation dans les domaines de l’énergie et de l’agriculture, ainsi que quelques solutions novatrices pour réduire les fréquentes lacunes en matière de financement. En effet, le Groupe sollicite des contributions financières aux IBW aux fins de l’initiative Africa 50 de la Banque africaine de développement (BAD) visant à relever les défis associés à la préparation de projets de construction d’infrastructures.

Le ministre des finances de l’Angola assure la présidence du Groupe africain des ministres des finances et des directeurs des Banques Centrales auprès du Fonds monétaire international et de la Banque Mondiale, le ministre des finances du Bénin la première vice-présidence, le ministre des finances du Bénin la seconde vice-présidence et le ministre des finances de l’Égypte le secrétariat de l’organisation.

Les membres du Caucus africain sont les suivants : Angola, Algérie, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Cap-Vert, République Centre Africaine, Tchad, Comores, Côte d’Ivoire, République Démocratique du Congo, Djibouti, Égypte, Guinée équatoriale, Érythrée, Éthiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Kenya, Lesotho, Libéria, Libye, Madagascar, Malawi, Mali, Mauritanie, Île Maurice, Maroc, Mozambique, Namibie, Niger, Nigéria, République du Congo, Sénégal, São-Tomé et Príncipe, Somalie, Soudan du Sud, Swaziland, Togo, Ouganda, Zambie, Zimbabwe, Tunisie, Tanzanie, Soudan, Afrique du Sud, Sierra Leone, Seychelles, Rwanda. Lors de leur prochaine réunion qui se tiendra du 13 au 17 octobre 2015, à Lima, au Pérou, le Fonds monétaire et la Banque Mondiale transmettront la direction du Caucus africain au Bénin.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse