Le cas Ibenge, 1 millions de dollars Us, comportement des Léopards, etc. Barthelemie Okito crève l’abcès JMNK

par -
0 417
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Barthélémie Okito, Secrétaire Général aux Sports et Loisirs,  est l’invité du Journal L’Avenir, où il éclaire l’opinion sur les principales questions de l’heure. Au sujet de l’entraineur Ibenge, il rappelle que c’est lui qui a imposé que l’on mette à la tête de l’équipe nationale un Congolais, qui avait déjà signé le contrat  comme sélectionneur adjoint et on devait nommer un blanc comme titulaire. « Expert, j’ai fait  une note au ministre en lui demandant de prendre un congolais. J’ai soutenu Ibenge et le Directeur Kabulo qui avait le dossier de Zaira, dont le niveau était le même que celui d’Ibenge, m’a convaincu et j’ai aussi proposé Zaira comme adjoint », dit-il. Les deux  ont le même niveau, ce sont les  deux qui ont les plus grands diplômes. Ils sont de l’UFA A.

Mais pour l’Etat congolais, les contrats que l’on signe sont d’objectifs. On ne peut pas sortir l’argent de l’Etat pour dire que nous jouons la figuration. Le contrat d’objectif ça veut dire, gagner. Il y avait le Chan au Rwanda, la  Coupe d’Afrique au Gabon, le Championnat du monde.  On a pris Zaira pour le placer au Chan, c’est ça les objectifs. Si vous évaluez, vous trouvez que les résultats sont insuffisants. Est-ce pour autant qu’il faut changer le coach ? Est-ce qu’on ne peut  pas lui donner la chance d’aller en coupe d’Afrique ? Mais Mazembe par exemple nous a proposé de ne plus prendre les sectionnaires qui sont entraineurs d’équipes. Il a été soutenu par V. Club.  Mais quel est l’oiseau rare ? Personnellement,  répond-il, je ne proposerais pas à mon ministre de prendre un expatrié tout de suite-là. Parce que nous avons d’autres Congolais qu’on peut  toujours essayer.

Problème des primes, d’indiscipline ?

Pour lui, les problèmes se trouvent ailleurs, parce que même si le ministre a été informé tardivement, même si l’Etat congolais n’a pas donné les moyens, la FECOFA a préfinancé.  La FECOFA a amené les joueurs au rooting normal d’Ethiopian. Les joueurs ont fait un mémo et le président de la Fédération qui sera avec le ministre va le transmettre pour que le ministre connaisse le contenu.  Il y a la proposition de la Fédération qui veut que nous reconduisions Ibenge, il y a le TP Mazembe qui dit, pour éviter la catastrophe des équipes représentatives, il ne faut pas prendre leurs équipes comme entraineurs. Il y a le mémo des joueurs qui arrive. On mettra tout cela ensemble et on verra les intérêts de la République.

Et de souligner que quand une Fédération veut faire voyager une équipe, elle envoie un état des besoins.  Effectivement, cet état de besoins était d’un millions et 34 mille dollars américains. Mais ce n’est pas cet argent que le ministre va retenir, parce qu’il a dit que c’était trop. Pourquoi ne pourra-t-il pas le retenir ? Parce que 1, nous avons V.Club et Mazembe qui doivent  rentrer tout de suite en compétition. Le ministre  a demandé des propositions concrètes, de manière qu’on mette à leur disposition les moyens nécessaires pour se qualifier et gagner. 2, il ya les jeux africains de la jeunesse en juillet en Alger. Le même Comité olympique va amener la même jeunesse aux jeux olympiques en Argentine. Nous voulons  organiser les jeux congolais pour avoir les talents, parce qu’il y a les jeux olympiques en 2020. Nous voulons organiser un forum sur les sports et loisirs en Rdc. Nous avons les éliminatoires  CAN 2019. Il faut tenir compte de tous ces éléments pour arriver à décider d’une dépense. Or, notre crédit  n’est pas suffisant.

Toujours au sujet des primes, M. Okito  a rappelé que chez nous, la vraie prime pour l’athlète et le dirigeant, c’est 600 et 800 dollars Us. Mais le chef  de l’Etat a haussé la prime jusqu’à 5.000 dollars Us. Que vous gagnez, que vous perdiez, que vous fassiez un match nul, vous avez ces 5.000. Vous avez déjà vu dans un pays comme ça ? Ailleurs, quand  vous faites match nul, c’est la moitié, une défaite, on vous donne un forfait ! Quand ils entrent en quart ou en demi-finale, la prime augmente. Le président Joseph Kabila a donné des jeeps en finale. Certes il y a des difficultés réelles, reconnait-il, avant d’ajouter que le sport n’est pas  une priorité de la République. Le sport représente  moins d’1% au budget. Mais l’avenir est radieux. Le pays a comme objectif d’organiser une Coupe d’Afrique junior que la Caf accorde à la République. L’équipe que nous avons, les Bolasie, Kebano, tous ces joueurs, renforcés avec les autres, nous sommes capables de ravir cette coupe. C’est notre désorganisation.

JMNK

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse