Le cancer du sein plus fréquent chez les femmes

par -
0 512
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Toutes les femmes sont concernées par le cancer du sein. Une femme sur 8 est, actuellement, touchée par le cancer du sein et ce chiffre pourrait grimper à un sur 7 d’ici vingt ans.

Cette pandémie se développe dans les trois quarts des cas chez les femmes de plus de 50 ans et il est la principale cause de mortalité chez la femme entre 35 et 65 ans. La mortalité suite au cancer du sein est aussi plus palpable chez les femmes qui allaitent mais elles ont un risque plus faible de mourir des suites d’un cancer du sein.

Si l’allaitement est vivement recommandé pour protéger les bébés à des infections, il aurait aussi un effet protecteur pour les femmes touchées  par un cancer du sein. Dans d’autres pays les femmes atteintes du cancer de sein ayant subi une intervention chirurgicale, explique le docteur Roddy Kabamba.

Taux de survie après le cancer du sein

L’allaitement maternel augmente le taux de survie des femmes touchées par un cancer du sein dont le diagnostic est le plus fréquent chez les femmes de par le monde. Sa présence augmente avec l’âge mais il peut aussi toucher des femmes plus qu’un quart des cas sont diagnostiquées avant l’âge de 50 ans.

Développement de cancer du sein

C’est à partir des cellules de la glande  mammaire qu’on remarque le développement de cette maladie qui est influencée par les hormones féminismes et survient plus volontiers chez des femmes ayant eu  une  puberté précoce ou une  ménopause  tardive Celles qui n’ont pas eu d’enfants ou prenaient un traitement hormonal substitutif. Une part génétique est également en cause. Ce qui explique les risques augmentés lorsqu’un cancer du sein à déjà touché un membre de la famille. Le développement du dépistage organisé du cancer du sein, permet de diagnostiquer de façon plus précoce ces cas et d’en permettre une prise en charge rapide avec amélioration de la survie. A noter que le cancer du sein peut également toucher l’homme.

Il se déclare de plus en plus parmi les jeunes de la deuxième génération : 7 % des femmes  touchées ont moins de 40 ans, alors que ce chiffre était de, 5,6 %en 2002. Une femme meurt d’un cancer du sein environ toutes les 53 minutes. Détecté à un stade précoce le cancer est plus simple à traiter et comporte moins de risque et de séquelles. Il permet de diminuer la mortalité de 25 %. La moitié des cancers est décelé alors même qu’ils  mesurent moins de 2 centimètres. Chaque année dans le monde, environ un million des cas de cancer du sein sont diagnostiqués et 40.0000 femmes en décèdent », dit   le docteur.

Quelques symptômes du cancer du sein

D’après le Médecin, le premier symptôme du cancer du sein est la présence d’une boule au niveau du sein, correspondant à une tumeur. Elle peut également s’accompagner des ganglions durs au niveau de l’aisselle (ganglions axillaires) correspondant à une propagation du cancer, ainsi qu’à des modifications cutanées au niveau du sein et du mamelon (peau d’aspect capitonné et un mamelon qui  entre au lieu de sortir). Le sein peut progressivement se déformer et s’ulcérer, ce qui se traduit parfois par un écoulement du mamelon, d’un seul côté. Si le cancer est diagnostiqué tardivement la tumeur peut  se propager et déclencher d’autres symptômes tels que des nausées, des vomissements, une perte de poids, une jaunisse, des douleurs osseuses ou encore des céphalées, un essoufflement ou une toux.

Facteurs de risques

Les facteurs de risques sont multiples notamment l’absence de grossesse ou une première grossesse après 35 ans, des premières règles précoces avant l’âge de 12 ans, une ménopause tardive survenant après 55 ans. Boire deux ou trois verres de vin multiplie  par deux le risque de cancer du sein après la ménopause. La présence de certains gènes prédispose l’apparition d’un cancer du sein.

Pour cela, une consultation d’once génétique permet de déceler une prédisposition familiale chez les femmes qui ont plusieurs personnes atteintes d’un cancer du sein dans leur famille proche. La grande majorité des cancers du sein peut être gerris mais son traitement dépendra du stade de la tumeur déterminante selon la taille de celle-ci ainsi que des résultats du bilan d’extension.

(Shamy Amisi Betty/stagiaire.)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse