Le Budget et les Finances préparent un plan de trésorerie revu pour le reste de l’année

par -
0 561
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Baisse des recettes publiques

Le Budget et les Finances préparent un plan de trésorerie revu pour le reste de l’année

Au micro, Modeste Bahati, ministre de l’Economie

Sur recommandation de la Troïka stratégique en date du 09 mai, les services des ministères du Budget et des Finances ont préparé un plan de trésorerie revu pour le reste de l’année. Cette recommandation fait suite à la baisse des recettes publiques liée à la conjoncture économique mondiale. C’est le principal message que nous pouvons retenir de la vingt-troisième réunion de l’exercice 2016 consacrée au suivi de la situation économique, financière et sociale du pays. Ainsi, il est convenu d’un PTR avec un déficit projeté à 191, 477 milliards résultant des recettes de 3.923,188 milliards CDF et des dépenses de 4.114, 665 milliards CDF.

Comme chaque lundi, le Premier ministre a présidé, hier lundi 30 mai 2016, de 14 heures 00’ à 14 heures 55’ à l’Hôtel du Gouvernement, la vingt-troisième réunion de l’exercice 2016 consacrée au suivi de la situation économique, financière et sociale du pays. Et ce, en présence de tous les abonnés.

Faisant la synthèse de la situation économique et financière internationale et nationale au 27 mai 2016, le communiqué de la Troïka stratégique publié à cet effet renseigne que sur le continent africain, les perspectives économiques récemment publiées par la Banque africaine de développement (BAD) indiquent que les performances économiques du continent se sont maintenues en 2015, bien qu’en deçà de celles enregistrées les années antérieures, avec un taux de croissance moyen de 3,5%. Toutefois, elles devraient s’accélérer au cours de prochaines années, avec des taux de croissance de 3,7% en 2016, et 4,5% en 2017, essentiellement dues à l’amélioration de l’économie mondiale.

Sur un autre chapitre, disons qu’après la baisse du 19 mai 2016, le prix du cuivre a légèrement rebondi de 0,77%. En effet, la tonne métrique s’est vendue à 4.635,00 USD contre 4.600,00 USD, son niveau précédent. Par contre, l’or a poursuivi la tendance baissière, car l’once s’est échangée à 1.228,50 USD, contre 1.257,86 USD au 19 mai, soit une baisse de 2,33%. Le prix de la tonne métrique du cobalt quant à lui est resté à son niveau de 24.061,81 USD.

Les prix des produits pétroliers, au 26 mai 2016, ont divergé sur les deux marchés. A Londres, où le baril s’est vendu à 49,01 USD contre 49,59 USD précédemment, il est noté une baisse de 0,12%. Tandis que sur le marché de New York, le baril a enregistré une hausse de 2,96%, se vendant à 49,07 USD contre 48,16 USD au 19 mai 2016. Pour ce qui est des produits agricoles, au 26 mai 2016, ils sont établis : 11,06 USD/tonne (-6,67%) pour le riz ; 150,09 USD/tonne (+4,68%) pour le maïs ; et 481,25 USD/tonne (+2,67%) pour le blé.

Le taux de change du franc congolais consolide sa stabilité

Au niveau national,  renseigne le même document, durant la période sous analyse, les indicateurs macroéconomiques se sont comportés comme suit : Le taux d’inflation hebdomadaire est à 0,050% (+0,007 point). En cumul, l’inflation a atteint 0,623%. Les projections du taux d’inflation en annualisé se situent  à 1,549% pour un objectif de 3,4% ; Le taux de change du franc congolais par rapport au dollar des Etats-Unis consolide sa stabilité. Au 24 mai 2016, il est enregistré une légère dépréciation de 0,2% à l’indicatif ; le franc congolais s’étant échangé à 954,37 pour 1 dollar américain, contre 952,79 une semaine avant. De même que sur le marché parallèle, la dépréciation s’est contenue à 0,3% ; le taux étant de 984,27 CDF/USD, contre 981,00 CDF/USD au 19 mai. Les réserves internationales, au 24 mai 2016, étaient à 1.201,72 millions USD, couvrant 5,31 semaines d’importations des biens et services et le taux directeur de la Banque centrale du Congo (BCC) demeure à 2% au 27 mai 2016, avec une marge positive de 0,805 point.

Précisons que les opérations financières mensuelles de l’Etat se sont soldées, au 27 mai 2016, avec un déficit de 56,920 milliards CDF, contre un déficit projeté à cette date de 18,893 milliards CDF. Cette situation est consécutive à des recettes de 202,523 milliards CDF (soit 63% de projections) et des dépenses de 259,443 milliards CDF (76% d’exécution). En cumul annuel, le compte général du Trésor affiche un déficit de 145,527 milliards CDF

Au sujet de la situation de la paie, disons que celle  du mois de mai est quasiment clôturée dans les grands centres, les chefs-lieux de province et de districts. Dans les territoires, la paie se poursuit dans les entités où les banques sont en cours d’installation. En ce qui concerne les préparatifs de la paie du mois de juin 2016, les mises à jour pour les FARDC, la PNC et le SECOPE sont en cours.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse