Le 1er décembre au Village Ntemba: L’ONG « Artiste en danger » a rendu un vibrant hommage à Pépé Kallé

par -
0 442

Après la cérémonie du dépôt des fleurs sur la tombe de Pépé Kallé ainsi que de la semaine Pépé Kallé qui s’est déroulée à la Places des Artistes à Matonge en hommage à Kabasele Yampanya qui a quitté le monde depuis une vingtaine d’années, les manifestations se sont poursuivies à travers une soirée de gala le 1er décembre 2018 au Village Ntemba situé au rond-point Forescom dans la commune de la Gombe.

Coïncidence inattendue

Au même moment où se déroulait la cérémonie d’hommages à Pepe Kallé au Village Ntemba plus loin à l’hôtel Pullman (toujours à la Gombe), l’on rendait  hommage à Tabu Ley. Ce qui est déplorable, outre les musiciens de l’Afrisa international – les maîtres de cérémonie- la plupart d’artistes-musiciens de la capitale se sont rendus au Pullman assister à la manifestation organisée pour les 5 années de la mort de Tabu Ley et s’y produire moyennant une cagnotte.

Néanmoins, la « fête » de chez Ntemba aussi a été une réussite, outre les proches collaborateurs de Pépé Kallé, nous avons cité les chanteurs Dode Matolu Papy Tex et Dilu Dilumona et Biya Chante, la soirée de gala a connu la participation de plusieurs autres sensualités telles que les groupes Marie Misamu, M. Borel, Planète Élégance de Desi Mbwese, Robinho Mundibu. La cérémonie s’est bien déroulée en dépit du fait que les organisateurs ont déploré que le même jour et presque sur les mêmes rayons on puisse organiser de manifestations ayant les mêmes portraits. Une coïncidence inavouée, peut-être.

Après lecture de la note biographie de l’Eléphant de la musique congolaise par sa petite fille, l’enfant de sa fille Mbula, les hostilités ont été ouvertes et les convives, à l’unisson ont sablé le champagne démontrant ainsi, une fois de plus que l’artiste ne meurt jamais. On l’immortalise à travers ses œuvres. Dans la salle, on avait noté la présence de tout le monde dont celle de maman Pauline, épouse de Pépé Kallé sur la photo.

Kingunza Kikim Afri/Cp

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse