L’avocat de ‘’Mama Marthe’’

par -
0 463

On demande un peu trop à la Cenco. Mais avec raison parce qu’elle s’en est mêlée comme aux vieux temps moyenâgeux. Et comme on ne peut se plonger dans un marigot sans se mouiller, la Conférence épiscopale nationale du Congo devra aller jusqu’au bout de sa logique ragaillardie par les assises controversées du Centre interdiocésain. Là, les choses traînent et la politique en Rdc reste fort riche qu’elle donne droit à des migraines aux évêques et à un nouvel épisode désolant, du ciel levant au soleil couchant, que l’épisode précédent soit bien terminé ou pas encore.

Sur toutes les lèvres présentement, sans savoir ce qui peut advenir, c’est l’affaire corps de Tshitshi. Décédé depuis le 1er février dernier, Etienne Tshisekedi devrait seul ressusciter et recadrer le débat. Hélas, il s’en est allé pour de bon, à un mauvais moment, franchement. Et derrière lui et derrière le corps inerte du Sphinx, une situation plus ou moins ingouvernable qui n’a toujours pas dit son dernier mot.

Les Ecritures saintes recommandent de prendre soin de la veuve. A-t-on pensé à la veuve Tshisekedi, affectueusement appelée ‘’Mama Marthe’’ ? Celle qui a encore des larmes chaudes sur ses joues, coutume luba oblige, mérite consolation. Mais de quelle manière lorsque le corps de son défunt époux gisant à Bruxelles est pris en otage par les joueurs de la carte de dernière chance, au risque de faire subir à la dépouille de Tshisekedi le sort de celle de Mobutu au Maroc, voici 20 ans !

Quand les uns écrivent à l’aube, les autres effacent avant le crépuscule, l’on est  en droit de se poser des questions à la fois simples et embarrassantes : qui est membre attitré pour engager la famille biologique du lider maximo  ? Quelle sont les limites de sa famille politique, Udps  et Rassemblement compris ?  Le Gouvernement n’en fait-elle pas un peu trop en voulant, selon la coutume, co-organiser les obsèques de l’ancien Premier ministre revendiqué pas comme les autres? La Rdc devra-t-elle rester suspendue au programme des obsèques d’un si grand homme adulé au monde ?

Quand l’icône nationale s’en va, d’autres en font un fonds de commerce. Mama Marthe, conseillée par la CENCO, devra opérer un choix. Et la réaction des usurpateurs ? Peu importe !

(Emmanuel Badibanga)

ARTICLES SIMILAIRES

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse