L’avant veille de la célebration de la jourrnée Internationale de l’infirmière

par -
0 656
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le monde célèbre la journée internationale de l’infirmière

Le monde entier célèbre ce mardi 12 mai la journée internationale de l’infirmière. Un métier noble au regard du rôle que joue chaque jour dans les formations médicales l’infirmier.

En effet, l’infirmière est la première personne à définir que chaque patient a des besoins individuels, que le rôle de l’infirmière vise à satisfaire ces besoins et elle a pris en compte les dimensions santé-maladie des soins infirmiers. Elle a fait des soins infirmiers une occupation respectée en établissant une formation, en soulignant l’importance d’une éducation continue, et en distinguant les soins infirmiers de la médecine. Elle croyait qu’ “une bonne pratique infirmière ne grandit pas seule; elle est le résultat d’études, d’enseignement, d’entraînement, de pratique, qui se finalise dans une base solide qui peut se transférer dans tous les milieux, auprès de tous les patients.

Ainsi donc, au nombre des métiers nobles , complexe et précieux existant dans le monde figure celui d’infirmier. Ce n’est donc pas par fantaisie que l’univers a convenu d’honorer les personnes qui exercent ce métier en leur accordant une journée spéciale célébrée le 12 mai de chaque année.

La Journée internationale de l’infirmière est une occasion pour réaffirmer l’attachement de toute infirmière à vouloir améliorer les conditions de travail, et des professionnels de l’art infirmier. Car cet art présente quelques difficultés, des désagréments qui obligent certains infirmiers à jeter l’éponge c’est-à-dire d’abandonner leur travail ou simplement de quitter leurs postes d’attache, dans les hôpitaux, estimant la situation intenable, ils partent discrètement la profession au bout de quelques années créant par là même une réelle pénurie auprès du patient, ce qui aggrave encore les conditions de travail. Au pays, en Rdc, l’infirmier éprouve des nombreuses difficultés dans l’accomplissement de son travail quotidien. Beaucoup d’entre eux qui n’ont pas le cœur à l’ouvrage ou qui se sentent martyrisés par leurs employeurs préfèrent jeter l’éponge, découragés.

Tel est le cas de M. Jean Pierre Inzago, infirmier à l’hôpital général de Gemena dans la province de l’Equateur a été inhumé le dimanche 10 mai dernier. Il s’était donné la mort quelques jours plus tôt. Jean Pierre s’est donc suicidé parce qu’il n’a pas touché sa prime de risque du mois d’avril.

Dommage que ce drame se soit produit quelques jours avant la commémoration de la journée internationale de l’infirmière. C’est ce jeudi que les infirmiers de Kinshasa et ceux du monde vont commémorer leur journée. Pourquoi M. JP n’a-t-il pas touché les fameux 38 mille francs congolais de prime de risque mensuel qu’on leur alloue !

Voilà une preuve des difficultés qu’endure ce corps de métier pourtant indispensable dans des hôpitaux.

Voir dans Picasa

Des élèves infirmièrs dansent ce 12/05/2011 à Kinshasa, lors du défilé marquant la journée internationale des infirmiers. Radio Okapi/ John BompengoImage 1 of 1″ height=”454″ width=”605″>

Cette journée a été faite par souhait, qu’une meilleure organisation du travail dans les soins infirmiers diminue les surcharges de travail dont sont victimes, entre autres, les infirmières. C’est la lutte menée par la Fédération de la Santé et des Services Sociaux de la Confédération des Syndicats Nationaux             (FSSS-CSN, qui représente près de 100 000 syndiqués (es) du réseau de la santé et des services sociaux. Ces femmes représentent plus du tiers de la main-d’œuvre du réseau de la santé et travaillent dans des conditions difficiles en raison de la pénurie de main-d’œuvre.

Non-respect de l’acquis de cette journée provoque la mort d’un infirmer

Suite au non-respect des principes de la journée internationale, un infirmier se suicide pour non-paiement de sa prime. Et pendant que des élèves infirmiers s’apprêtent à danser ce 12/05/2015 à Kinshasa, lors du défilé marquant la journée internationale des infirmiers d’un côté, de l’autre coté à Gemena, on continue à pleurer Jp Inzago. L’inhumation de ce dernier est intervenue le dimanche 10 mai dernier dans un climat de tension. Jean-Pierre s’est suicidé pour cause du non-paiement de sa prime de risque du mois d’avril, fixée à 38 000 francs congolais (41 dollars américains). La notabilité de Gemena est intervenue pour ramener le calme, en vue de protéger le patrimoine de cet hôpital récemment réhabilité. Néanmoins, le syndicat des infirmiers du Sud-Ubangi menaçait d’appeler au boycott de travail depuis le lundi 11mai.

Cependant, cette journée vise également le bon rendement de chaque infirmier(ère, au sein de chaque structure et le respect de celui-ci. D’où, les tenants de cette dénoncent tout acte du genre qui ne met pas à profit les infirmiers et ne le permettent pas de travailler avec les esprits calmes. Sur ce, ils invitent touts les responsables de centres de santé à observer les motifs de cette date et de s’y conformer.

Soulignons que cette journée trouve ses racines lointaines posées par tant d’infirmiers internationaux que nationaux. Ce fut le cas de Florence Nightingale qui est infirmière contemporaine.

Elle a été la première personne à définir que chaque patient a des besoins individuels, que le rôle de l’infirmière vise à satisfaire ces besoins et elle a pris en compte les dimensions santé-maladie des soins infirmiers. Elle a fait des soins infirmiers une occupation respectée en établissant une formation, en soulignant l’importance d’une éducation continue, et en distinguant les soins infirmiers de la médecine. Elle croyait qu’ “une bonne pratique infirmière ne grandit pas seule; elle est le résultat d’études, d’enseignement, d’entraînement, de pratique, qui se finalise dans une base solide qui peut se transférer dans tous les milieux, auprès de tous les patients.

Tout ceci fait preuve de l’importance de l’infirmier et du rôle qu’il joue dans sa profession. D’où, c’est une personne à honorer ; raison du 12 mai de chaque année.

(Charlie Muepu)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse