L’apôtre de l’EDC-JN constate : Le mouvement du réveil a ouvert le champ à des charlatans opportunistes

par -
0 409
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

A voir la façon dont fonctionnent les églises au plan local, je crains fort que la décroissance soit observable, plutôt que la croissance spirituelle. Il me semble que nous soyons emportés par un tourbillon au regard des confusions persistantes. Ce qui amène bien des observateurs à comparer le contexte spirituel congolais à un cul-de-sac. Qu’il me soit permis d’évoquer, dans cet ordre d’idée, le paradoxe du cancrelat dans une bouteille. Nous sommes face à une multiplicité de doctrines qui menace de toutes parts la symbiose des croyances et mentalités dégradantes. (Actes 20, 30). D’où, les divisions qui nous éloigne de Dieu Le Père.  (Matthieu7,19 ; Romains 16, 18 ; Philippiens 3, 18-19)

L’apôtre Wangana Songo Wally (voir photo) de qui vient cette observation, est le représentant légal de l’église de « La Divinité du Christ Jésus de Nazareth », en sigle EDC-JN. Dans son entretien à la presse (dont la première partie suit), l’orateur a examiné « l’apport du mouvement du réveil dans la croissance spirituelle des Congolais ».

L’apôtre est né du père Nsongo Albert et Dialundama Pauline, tous originaires du Kongo central. A Kinshasa, le siège de l’église est sur l’avenue Lukula, quartier Nsola à Kisenso.

Il s’observe que nous sommes une société fortement christianisée, mais nos rapports avec notre Dieu ne sont pas conformes. C’est le cas de le dire, puisque nous avons de lui l’idée d’un Dieu pourvoyeur, qui est là pour répondre à nos appétits égoïstes. Nous sommes devenus comme qui dirait des aveugles spirituels.  (Matthieu 6,22 ; 14,14).

D’où est venu le mouvement du réveil ?

Il convient d’affirmer que ce mouvement ne tire pas son origine en RDC. Mais l’ayant adopté, les Congolais l’ont coloré de leur propre connotation socioculturelle.  Jusqu’au début décennie quatre-vingt (80), il y avait dans les artères de Kinshasa des chiromanciens. Il y avait aussi des bangunza ( des spirites qui entrent en transe et communiquent  de la part de l’Esprit). Quand est venu le mouvement du réveil, ceux-ci ont changé de statut pour devenir des prophètes. Dans le même sens, la plupart des féticheurs jadis actifs de même que des envoûteurs invétérés appelés sorciers font des témoignages  à dormir débout parlant de leur conversion, dans la dynamique du mouvement du réveil. Comme on peut le comprendre, les enfants de Dieu sont appelés à faire preuve de discernement, pour ne pas tomber dans le piège de la naïveté. Parmi les pionniers, il y a un qui a fait cette confidence : « Voyez-vous, Satan ne laissera pas  cela demeurer. Il est prêt à injecter des choses pour brouiller ce qu’il peut.  S’il veut introduire quelqu’un pour atteindre son objectif, il n’aura qu’à injecter une espèce de poison qu’il commencera à répandre dans l’église. (…) », a-t-il indiqué.

Quel et l’apport des églises qui se sont multipliées dans la vie spirituelle des Congolais ?

Les Ecritures saintes contiennent des prophéties sur la multiplicité des églises dans les derniers jours. C’est un avertissement sûr pour ceux qui craignent Dieu. Voici ce que révèle l’épître de Paul, 1Corinthiens 11,19 : « Car il faut qu’il y ait aussi des sectes parmi vous, afin que ceux qui sont approuvés soient reconnus comme tels au milieu de vous ». Lire aussi 1Timothée 4, 1-2. Dans Matthieu 24, 4-5, il est dit ce qui suit : « Jésus leur répondit : prenez garde, que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront en mon nom, disant : c’est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens ». Dans le contexte congolais, en effet, la dégradation de la conjoncture socioéconomique a ouvert le champ à un foisonnement de faux enseignants de la Parole.(Matthieu24, 10-12).

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse