Lancement officiel du programme tourisme scolaire

par -
0 532
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Aubin Minaku tient une mini-plénière au profit des élèves

 Dans le cadre du lancement du programme de tourisme scolaire, plus de 500 élèves ont visité l’hémicycle du Palais du peuple en compagnie de trois membres du Gouvernement à savoir, les ministres de l’EPSP, de l’ETP et du Tourisme. Ils ont été reçus par le Président de l’Assemblée nationale, qui les a invités à assimiler les matières pour servir la République, le prochain et l’humanité entière.  

Plus de 500 élèves de différentes écoles de la ville province Kinshasa ont été reçus par le Président de l’Assemblée nationale, à l’occasion du lancement officiel du programme tourisme scolaire le vendredi 13 novembre 2015. Accompagnés des ministres de l’Enseignement Primaire et Secondaire, de l’Enseignement Technique et Professionnel et celui du Tourisme et Conservation de la Nature, respectivement Maker Mwangu, Jean Nengbangba et Elvis Mutiri.

A en croire le ministre de l’Enseignement Primaire et Secondaire qui a conduit la délégation, la petite plénière ne consiste pas en une question orale avec débat, ni en une interpellation, vêtus en plus d’une tenue non appropriée à l’Assemblée nationale, plutôt c’est fut un honneur pour les ministres cités ci-haut aussi du ministre provincial de l’Enseignement et Mme la Directrice générale de l’Office National du Tourisme, de participer à ce lancement du programme du tourisme scolaire au sein de l’institution Parlement.

« C’est un honneur d’être reçus par vous, de réserver votre temps précieux pour ne recevoir et lancer du programme national du tourisme scolaire. Nous savons en ce moment, vous êtes entrain d’examiner le projet du budget national, nous savons aussi que vous avez demandé aux députés lors de la cérémonie d’ouverture de cette session de veiller afin que le budget réservé à l’éducation réponde aux attentes du Président de la République, qui veut faire du Congo un pool d’intelligence et de savoir faire et que d’ici 2030, le Congo soit un pays émergent…», a introduit Maker Mwangu.

S’adressant au Président de l’Assemblée nationale, le ministre de l’EPS a indiqué que les élèves présents dans la salle du Congrès du Palais du peuple, sont ceux qui vont gérer le pays demain. Pour cela, il les a invités à devenir patriotes, d’être nationalistes.

Ce programme a fait pour que ces différentes notions soient connues des élèves appelés à gérer ce pays demain. Ceci dit, parler sans voir crée souvent des problèmes d’assimilation de matières. A l’occasion, Maker Mwangu a remercié le ministre du Tourisme qui a initié ce programme de lier l’écoute à l’attente de la vue. Pour ce faire, on retient facilement ce qu’on a vu en entendant. Dans la foulée, Maker Mwangu a indiqué que le Tourisme n’est pas seulement un instrument financier, mais à l’instant, il joue le rôle pédagogique pour aider les élèves congolais à connaitre tôt leur pays, à l’aimer tôt, à le défendre et à travailler demain pour son épanouissement.

Il faut dire que la Rd Congo compte 17 millions d’élèves dont 300 milles au préscolaire, 14 millions au primaire et le reste à l’enseignement secondaire, technique et professionnel. En plus, Kinshasa à lui seul a le 10ième de la population de ces élèves, c’est-à-dire 1.700.000 élèves. Comme pour dire que ce programme du tourisme conçu à leur intention profite à l’ensemble des élèves de la RD Congo et que les autorités politico-administratives en provinces poussent les élèves à connaitre les rivières du coin et parfois on y enterre nos chefs coutumiers, etc.

Aubin Minaku crée de l’émulation au sein des élèves

C’est à la manière des députés nationaux que le Président de l’Assemblée nationale a invité ses hôtes à applaudir frénétiquement. Après les avoir souhaité la bienvenue au Palais du peuple, le Speaker de l’Assemblée nationale a fourni quelques explications aux élèves partant de l’historique de la construction du Palais du peuple, fruit de la coopération sino-zaïroise, aujourd’hui sino-congolaise. Il a expliqué aux élèves que le Sénat comprend 108 sénateurs dirigés par Léon Kengo wa Dondo, et l’Assemblée nationale comprend 500 députés que les parents des élèves ont élus, y compris lui-même Aubin Minaku qui la dirige.

Par la suite, le Président de l’Assemblée nationale a expliqué aux élèves le fonctionnement des institutions de la République, dont le Président de la République constitue la première institution, le Parlement (Sénat et Assemblée nationale) constitue la deuxième institution, le Gouvernement la troisième institution et les Cours et Tribunaux la quatrième institution. Toutefois, il a éclairé les élèves de la position entre le Sénat et l’Assemblée nationale en cas de divergence. De ce point de vue, il a précisé que c’est le point de vue de l’Assemblée nationale dont il dirige qui prend le devant.

Demandant le nom du Président de la République aux élèves, ces derniers ont répondu à chœur que c’est Joseph Kabila Kabange, nourrit des applaudissements frénétiques des élèves.

Par la suite, Aubin Minaku a expliqué le rôle de l’Assemblée nationale à savoir légiférer, c’est-à-dire réfléchir et écrire les lois. « Or, dans une communauté, il faut des lois, des principes, des règles pour qu’il y ait harmonie, pour qu’on s’entende parfaitement afin que ceux qui sont méchants, qui commettent des infractions, ceux qui ne sont pas de la moralité, qui sont immoraux, etc. puissent être sanctionnés enfin de sauvegarder la société », a-t-il expliqué.

Par après, il a souligné le rôle du Parlement de contrôler les ministres, les responsables des entreprises, etc. en prenant parfois la parole durement comme par tout ailleurs au monde, mais dans l’intérêt de la République, dans l’intérêt de chaque citoyen, de chaque élève.

Ayant compris le rôle du Parlement, Aubin Minaku a félicité les ministres qui accompagnent les élèves, aussi bien le Gouvernement qui a pris cette initiative. « Je voudrais remercier les ministres qui vous accompagnent parce qu’aujourd’hui, c’est eux qui vous accompagnent, ils viennent après vous, c’est votre journée au Parlement. Je voudrais sincèrement remercier le Gouvernement parce que le tourisme scolaire », a-t-il insisté. Il a par la suite invité les élèves à devenir forts à la manière de Patrice-Emery Lumumba, en assimilant les matières apprises par leurs enseignants en citant l’adage latin « No scolarae sed vitae discrimus », c’est-à-dire, nous n’étudions pas pour l’école ni pour avoir le bon point, mais on étudie pour que ces enseignements puissent servir à la République, au prochain et à l’humanité.

(Pius Romain Rolland )

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse