Lancement du Rapport mondial 2015 de suivi sur l’EPT

par -
0 1219
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La RD Congo confrontée encore à plusieurs défis dans le chantier éducation

Vue des animateurs lors du lancement du Rapport Mondial 2015 de suivi de l’EPT

Le Rapport mondial de suivi sur l’EPT 2015 : « Éducation pour tous 2000-2015 : Progrès et enjeux », a été lancé hier jeudi à l’Hôtel Venus à Kinshasa. Prenant la parole, Abdourahamane Diallo, Représentant de l’UNESCO en RD Congo a fait savoir à l’assistance que le lancement du Rapport Mondial 2015 de suivi de l’EPT se veut un point de départ pour configurer les défis de la période Post-2015. En effet, la RD Congo a été choisie par l’Equipe du Rapport Mondial comme site du lancement officiel de ce rapport en Afrique centrale.

« Cette reconnaissance rejoint celle exprimée à l’endroit de la RDC par la Directrice Générale de l’UNESCO, Madame Irina Bokova et par l’Honorable Gordon Brown, Envoyé Spécial des Nations Unies pour l’Education lors de leur visite conjointe à Kinshasa en Décembre 2014. Il vous souviendra qu’à cette occasion, les deux éminentes personnalités avaient salué les actions des   autorités congolaises dans le domaine de l’éducation et avaient en même temps renforcé leur plaidoyer en faveur d’une Education de qualité pour tous », a témoigné Abdourahamane Diallo, Représentant de l’UNESCO en RD Congo et Chef du Bureau de Kinshasa dans son mot de circonstance. Ce fonctionnaire onusien a félicité, au nom de son organisation,  l’ensemble des autorités de la RD Congo pour les réalisations dans le domaine de l’Education.

D’une part, Abdourahamane Diallo révèle que les progrès accomplis dans ce secteur ont été reconnus et salués par l’ensemble des partenaires de la RD Congo lors de la récente visite au pays au début du mois d’avril, de la Présidente du partenariat Mondial pour l’Education, Madame Alice Albright. D’après l’orateur, le nouveau rapport mondial sur l’EPT, présente les progrès qui ont été accomplis à l’échelle mondiale dans la réalisation des six objectifs de l’Éducation pour tous fixés à Dakar au début du millénaire. Il renseigne que seulement un tiers des pays ont atteint tous les objectifs mesurables de l’EPT et la moitié seulement ont atteint l’objectif crucial de l’enseignement primaire universel.

D’autre part, l’orateur constate que plusieurs pays sont à la traîne, et certains objectifs – comme l’éducation et la protection de la petite enfance (EPPE), l’apprentissage des jeunes et des adultes, l’alphabétisation des adultes et la qualité de l’éducation – n’ont pas bénéficié de l’attention nécessaire. La plupart des pays n’étaient pas parvenus à éliminer les disparités entre les sexes dans l’enseignement primaire et secondaire en 2012 et la région compte encore près de 30 millions d’enfants d’âge scolaire primaire non scolarisés.

L’Education pour tous : un chantier inachevé en Afrique subsaharienne

Examinant les progrès accomplis depuis 2000, le Rapport 2015 montre que, malgré les progrès, l’éducation pour tous reste en Afrique subsaharienne un chantier inachevé. L’agenda de l’éducation pour l’après-2015 devra en tenir compte.

A l’occasion du Lancement du Rapport mondial 2015 de suivi sur l’EPT, , le Coordonnateur de la Coalition nationale pour l’Education pour tous, Jacques Tshibalanga constate en dépit de ses progrès enregistrés, le Gouvernement congolais n’a pas atteint les objectifs 2015. De nombreux défis à relever sont encore à l’ordre du jour, en cours de cette année 2015. Et ce, tenant compte entre autres de non applicabilité de la gratuite des enseignements primaires ; de l’augmentation des frais de scolarité ; de la réduction des financements de l’Etat dans le secteur … cette structure de la société civile exhorte le gouvernement d’assurer ses promesses de l’enseignement obligatoire et gratuit. Il ressort de cette contre-performance, d’après les experts, que l’enseignement préscolaire n’est pas développé en RD Congo. 80% d’écoles maternelles sont organisées par des privés. Beaucoup d’entre elles se retrouvent dans des centres urbains.

Pour la petite histoire, le nouveau rapport rend son verdict sur les progrès qui ont été accomplis à l’échelle mondiale dans la réalisation des six objectifs de l’éducation pour tous fixés à Dakar au début du millénaire. Il conclut que seulement un tiers des pays ont atteint tous les objectifs mesurables de l’EPT ; la moitié seulement ont atteint l’objectif crucial de l’enseignement primaire universel.

(Saint Hervé M’Buy)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse