Lancement du PASA-NK et atelier d’immersion de Kinshasa: Pari gagné pour le bureau pays FIDA en Rdc

par -
0 1132
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pari gagné pour le FIDA/Rdc qui, durant trois jours a réunis des équipes de gestion des projets se sont réunis à Kinshasa, pour trois objectifs. D’abord, marquer publiquement le réengagement du FIDA en Rdc  et capitaliser les recommandations de la revue conjointe du portefeuille organisé avec le Gouvernement en mai 2018. Ensuite, lancer officiellement le démarrage du programme d’Appui au secteur agricole du Nord-Kivu (PASA-NK) et enfin, regrouper dans un atelier d’immersion de trois jours, l’ensemble des équipes des projets de la Rdc et de la République du Congo, avec les staffs des Gouvernements qui assurent le suivi, ainsi que les équipes du FIDA à Kinshasa et à Rome, pour mieux se connaître étant donné que plusieurs membres des unités de gestion des projets ont été recrutés très récemment et il y a besoin d’une immersion aux opérations du FIDA.

« Je dois dire que le FIDA est très satisfait de cet atelier qui a réunis presque 150 personnes, soit trois unités de gestion de projets de la Rdc et deux unités de gestion des projets du Congo-Brazzaville, avec les responsables de plusieurs ministères, ainsi que de la société civile », a indiqué M. Abdelhaq Hanafi, Directeur-Pays, avant d’ajouter que nous avons également bénéficié de l’expérience de nos experts qui sont venus de Rome (Italie) et d’autres régions et qui ont expliqué tous les aspects relatifs aux opérations de FIDA. Et de renchérir que  de la passation des marchés à la gestion financière, … on a abordé tous les aspects. Donc, c’était extraordinaire et les objectifs sont atteints.  Et de signaler que dès ce lundi, on lance PASA-NK à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, avec les organisations paysannes et le gouvernement provincial.

Mettre à profit l’ensemble des connaissances

Représentant le ministre de l’Agriculture à la clôture de l’atelier d’immersion de la Rdc-FIDA et du lancement du PASA-NK, le Secrétaire général de ce ministère, M. Evariste Boshabu, loin de lui la prétention de faire un bilan exhaustif des interventions d’éminents experts, a tout simplement retenu que durant trois jours, il a été partagé dans l’optique de gestion axée sur les résultats et de la redevabilité, quelques préoccupations majeures suivantes : comment réparer les facteurs de risques du personnel et des organisations, comment éviter que les activités importantes ne deviennent pas urgentes ou non prioritaire, comment gérer un projet de développement dans une approche d’urgence par la déclinaison des défis à relever en 100 jours afin d’obtenir des résultats à impacts rapides, la revue des problèmes récurrents dans la gestion financière et comptable, la passation des marchés et le contrôle interne des projets , les niveaux des risques potentiels et les mesures d’atténuation ; la gestion des savoirs et de la communication, l’anticorruption et le lancement des alertes et la question du genre et ciblage des groupes vulnérables, etc.

« Je suis convaincu que ce modeste résumé exécutif des thématiques de cet atelier aidera chacun de nous, au niveau de la mise en œuvre et suivi des projets, à capitaliser les acquis en vue de l’amélioration de la performance des projets encore classés dans la catégorie des portefeuilles à risque élevé », dit-il, avant de rappeler que la levée de la suspension du portefeuille FIDA en Rdc (PIRAM, PAPAKIN et PASA-NK), il a été convenu entre le FIDA et le Gouvernement l’atteinte de quelques jalons clés respectivement d’ici la fin du mois de décembre 2018 et fin juin 2019. C’est dans cette perspective qu’il a invité tout le personnel des unités de gestion et les partenaires impliqués à mettre à profit l’ensemble des connaissances acquises et d’expériences partagées au cours dudit atelier afin d‘atteindre lesdits jalons.

JMNK

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse