Lancement de la campagne électorale: Le jour J

Tous ceux qui croyaient au report des élections en République démocratique du Congo, doivent déchanter. En effet, selon le calendrier électoral publié le 05 novembre 2017, c’est aujourd’hui que sera lancée la campagne électorale, sur toute l’étendue du pays. Dans ce contexte, les 21 candidats présidents de la République, les candidats à la députation nationale et provinciale devront aller battre campagne, pour solliciter les suffrages populaires.

Pour réussir cette campagne électorale édition 2018, la Centrale électorale a multiplié les rencontres avec le Bureau de l’Assemblée nationale, dirigé par l’honorable Aubin Minaku Ndjalandjoko, le ministre de la Communication et Médias, ainsi que le Conseil supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC).

Nous sommes dans le dernier virage. La CENI étant l’émanation de l’Assemblée nationale et vu qu’elle  s’apprête à lancer la campagne électorale à partir de demain, a eu une séance de travail avec le bureau  de l’Assemblée nationale, qui avait reçu mandat de recevoir le bureau de la CENI pour échanger sur les questions de l’heure et autour de son rapport qui n’a pu être défendu au niveau de la plénière. C’est ce qui a été fait. Les informations importantes ont été données au Bureau de l’Assemblée nationale, tout en donnant des réponses à certaines préoccupations.

Au sortir de cette réunion, le Rapport de la CENI, M. Jean-Pierre Kalamba a indiqué que la date du 23 reste incontournable. « Nous devons nous préparer pour défendre nos projets de société. Il y a 605 partis politiques ; nous supposons qu’il y a 605 projets de société. Que ceux qui pensaient ou qui rêvaient de la possibilité d’ajournement des élections, se disent que quand on a commencé la campagne, c’est incontournable et nous  devons aller au  aux urnes le 23 décembre», dit-il, avant d’ajouter que la CENI s’apprête à gérer de la manière que la vérité des urnes soit respectée à travers les CLC tel que nous l’avons modifié actuellement. Donc, il n’y a plus de raison de rêver d’un quelconque report des élections.

Réunion extraordinaire CENI-CSAC

A 24 heures du lancement de la campagne électorale pour les scrutins combinés présidentiel et législatifs national et provincial du 23 décembre 2018, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et le Conseil supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) ont tenu une réunion extraordinaire, en présence du ministre de la Communication et des Médias, représentant le Gouvernement de la République.

Conformément à la Constitution, la CENI et le CSAC sont appelés à travailler en étroite collaboration en période de campagne électorale. La CENI a en effet pour mission d’organiser en toute indépendante, neutralité et impartialité des scrutins libre, démocratique et transparent. La CENI assure également la régularité des campagnes électorales et référendaires (Article 9, Loi organique de la CENI). De son côté, le CSAC a notamment pour mission de veiller à l’accès équitable aux associations, candidats et partis politiques aux moyens d’information et de communication.

A l’ordre du jour de la rencontre ce mardi 20 novembre 2018, l’évaluation de la cohérence ainsi que la mise à jour, s’il y a lieu, de la Directive N°CSAC/AP/001/2015 du 05 mars 2015 relative à la campagne électorale à travers les médias. Directive qui consacre le principe d’égalité d’accès aux médias à tous les candidats et la diffusion des contenus électoraux en période de campagne électorale. A cet effet, il a été convenu notamment de la mise en place d’une Commission interinstitutionnelle CENI-CSAC-Ministère de la communication et des médias devant assurer ce travail de mise à jour.

En réaffirmant les principes d’égalité de diffusion et d’accès de tous les candidats aux médias durant la période de campagne électorale qui s’ouvre le 22 novembre, pour s’achever le 21 décembre 2018 à minuit, la CENI et le CSAC envisage de  produire un monitoring de la campagne électorale afin d’assurer le suivi des conditions d’accès dans les médias pour les 21 candidats et les 77 regroupements politiques.

Cette rencontre a mis en exergue l’évidence de la prise en charge judicieux des médias en ligne et des réseaux sociaux qui constituent un défi majeur pour une campagne électorale apaisée en RD Congo.

Il a été souligné la nécessité de rappeler aux médias les règles qui s’imposent dans le cadre de la pluralité d’opinion durant la campagne électorale. Aux candidats indépendants, des partis et regroupements politiques, la CENI et le CSAC vont poursuivre les plaidoyers pour le respect de la Charte de bonne conduite des candidats, partis et regroupements politiques.

Notons qu’un Comité de liaison CENI-candidats indépendants et des partis et regroupements politiques aux élections présidentielle, législatives nationales et provinciales est prévu ce 21 décembre 2018 au Palais du Peuple à partir de 9h00.

JMNK

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse