L’adultère des femmes mariées: Des sanctions fortes pour décourager la pratique

par -
0 859
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

N’est-il pas écrit dans les saintes écritures (la bible), je cite «Que le mariage soit honoré de tous et que le lit conjugale soit exempté de toute souillure ? » Ce principe biblique est malheureusement foulé aux pieds délibérément, surtout à Kinshasa, par certaines personnes.

Confusion

A Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, il est assez difficile de distinguer une femme mariée, célibataire et libre, d’autant qu’elles s’habillent presque toutes  de la même manière dans leurs différentes catégories d’âges. C’est à peine que l’on parvientà établir la nette différence entre une femme mariée et célibataire ou libre à travers le port d’une bague à l’annulaire de la main gauche, symbole d’une appartenance à un conjoint, mais aussi signe d’un engagement ferme envers un homme déterminé.

Il est malheureusement curieux de constater que cette pratique perd chaque jour qui passe sa valeur et son intérêt, en ce que bon nombre des mariés s’en débarrassent petit à petit, facilement et volontairement sous prétexte que l’amour vrai, c’est dans le cœur et non dans la bague. Position encouragée par certaines églises dites de Réveil qui ne trouvent pas d’importance en cette pratique qu’elles considèrent être une initiative particulière de l’Eglise catholique romaine. Ils s’interdisent de faire du copier-coller. Par conséquent, elles mettent plus l’accent à la bénédiction nuptiale sans aucun acte supplémentaire en dehors de la sainte bible remise au couple marié et bénit par l’officient du culte. Cependant,  d’autres églises dites de réveil soutiennent avec la dernière énergie le port de la bague devenu obligatoire pour témoigner publiquement la fidélité réciproque entre conjoints, signe d’un engagement ferme devant Dieu, l’église et les hommes. Qui a raison et qui a tort, seul Dieu sait !

Les femmes mariées infidèles à leurs époux

L’infidélité des femmes mariées devient monnaie courante dans la société actuelle. Dans des milieux professionnels comme dans le monde des affaires, en passant par des universités et graves encore dans les églises de toute foi confondue, l’adultère des femmes mariées s’observent généralement. C’est devenu un mode de vie. Certaines femmes mariées trouvent du plaisir en dehors de leurs toits conjugaux, dans leurs foyers respectifs. Partager le lit conjugal avec un homme qui n’est pas son époux devient normal. Plus de honte pour une femme mariée de commettre l’adultère avec un homme célibataire et ou un homme marié n’indispose plus ceux qui y trouvent du plaisir.

Pourquoi commettre l’adultère ?

A cette question, certaines femmes se disent  vouloir combler le vide qu’elles connaissent dans le foyer par la non satisfaction sur le plan sexuel, du faite que le conjoint est soit faible ou devenu faible au lit et ou incapable de donner la vie à cause de la faiblesse de la semence vitale en terme de mobilité et quantité, d’où il faut voir ailleurs, disent-elles.  Admettons que cela soit vrai et que dire des femmes  qui ont des enfants et qui continuent à courir derrières d’autres hommes ? D’autres par contre évoquent l’aspect pauvreté dans leurs foyers qui les amènentà salir le lit conjugal pour la survie. Que dire alors de celles qui vivent dans l’abondance, mais qui brillent par la tricherie chaque jour qui passe ?

Des sanctions annoncées

Dieu parle tantôt d’une manière et tantôt d’une autre et à chaque période ou époque correspond un messager, soutiennent les serviteurs de Dieu. Intervenant sur les antennes de la Rtga World dans l’émission Carrefour, le pasteur Joseph Kapita a révélé être porteur d’un message du visionnaire de l’église Grâce Divine située au quartier Badara dans la commune de la N’sele, non loin de l’aéroport international de Ndjili, d’où il est pasteur provincial. Le message que Dieu a donné à l’Apôtre Augustin Muimpe wa Ngala est de dire à toutes les femmes, particulièrement celles de Kinshasa qui vivent  dans l’adultère, de renoncer à cette pratique de honte immédiatement et sans autres formes de procès.

A en croire ce serviteur de Dieu, il a reçu mission de dire à toutes les femmes mariées prostituées, adultères de se repentir le plutôt possible, en vue d’échapper à la colère de Dieu. Trois sanctions sont annoncées pour celles qui ont souillé les lits conjugaux, celles qui ont couché avec des hommes en dehors de leurs époux dans n’importe quelles circonstances. Premièrement, elles vont perdre la paix du Cœur  et elles seront tourmentées durant tout le reste de leur vie sur cette terre. Or lorsqu’on manque la paix du cœur, on perd l’appétit et on devient victime de toutes les maladies psychosomatiques qui conduisent facilement à la mort. Deuxièmement, elles connaîtront des accidents mortels et enfin, elles ne porteront plus d’enfants, elles deviendront d’office stériles. Il est clair que cette dernière sanction produirait automatiquement les deux premières.

Que faire dans ce cas?

Cet Apôtre  qui malheureusement ne passe presque pas dans les médias, lance un appel à toutes les femmes qui se retrouvent dans cette situation de le contacter le plus rapidement possible pour une prière et procédure à suivre pour échapper à la colère de Dieu. Et ce, à son bureau situé au numéro 03 de l’avenue Lumière et ou à l’église située au numéro 03 de l’avenue Police au quartier Badara, non loin de l’aéroport de Ndjili, soit le joindre au numéro 0997757720, 0817594677. Comme disent les kasaiens, je cite : « Bushala buamba nansha bufue bantu », fin de citation. Comme pour dire que cela soit dit, même si les hommes en meurent.

(Pamphile Kayombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse