La vie dans nos foyers: Divorce, une porte ouverte à la dépravation des enfants

par -
0 503
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le divorce dans le couple est devenu, de nos jours, très fréquent. Les enfants en sont les principales victimes. Un grand nombre d’enfants ne vivent plus aujourd’hui entre leurs deux parents. Or l’amour de deux parents joue rôle important dans l’éducation des enfants. Si les parents vont bien, les enfants vont aussi bien à leur tour. Le divorce a jeté beaucoup d’enfants dans la rue et des divorcés incapables de refaire leur vie. D’où, les questions : quelle est l’efficacité du pardon dans un couple ? ; l’on divorce pour plaire à qui ?

Cette question mène à des réflexions. Pourquoi se marier pour divorcer après ? Même si l’annonce de la séparation se passe très mal, soit dans un contexte de violence morale, soit dans le calme, cela a toujours une influence dans la vie d’un enfant. Une enquête a été menée par le Journal L’Avenir à ce sujet. Les enfants auraient aimé qu’on leur parle de la séparation sans qu’on leur fasse prendre un quelconque parti. Ils réclament du soutien, de l’écoute et des explications.

Après la séparation, le père ou la mère retrouve un partenaire avec qui ils étaient d’ailleurs souvent, avant même le divorce. Toutefois beaucoup plus de mères que de pères restent esseulés après la séparation, afin de protéger les enfants ou par fidélité de l’ex-mari. En même temps, beaucoup plus de mères encore que de pères n’ont pas eu d’autres enfants après le divorce. Le nouveau partenaire n’est pas facilement et rapidement accepté. Tout contact est souvent catégoriquement refusé par le rejeton, c’est ce qui ouvre la porte à la dépravation d’un enfant.

Divorce cause des échecs

Quel que soit le consentement du couple, le divorce n’échappe pas à des querelles sur les droits de garde de l’enfant et aussi si l’enfant porte un choix affectif entre les parents. Et ce manque déstabilise ce dernier.

Sur le plan intellectuel, il est remarqué la démotivation et difficulté à se concentrer, la dépression et aussi le manque de confiance de soi. Mr Alain Ilunga, 40 ans, pense que le divorce peut être évité dans un couple. « A l’âge de 6 ans, j’ai vu mon père chasser ma mère. Tout petit, je ne comprenais absolument rien. Quelques mois après, mon père m’a présenté une autre maman que j’étais obligé d’aimer. Malgré mes efforts, lorsque j’allais jouer chez mes amis, je voyais leurs parents ensemble. A l’école, j’avais du mal à écrire le nom de la mère dans le cahier de communication parce que mon père voulait à tout prix que je considère cette deuxième maman au même titre que ma mère. Les larmes me coulaient à chaque fois que je voyais d’autres enfants  entourés de leurs parents. Cette situation avait même affecté mon quotient intellectuel. C’était très dur, mais je n’y pouvais rien. J’ai toujours voulu connaitre la raison de la séparation de mes parents, mais jusque-là 34 ans passés, aucun des deux n’a le courage de me le dire ». Il termine son témoignage par une observation : « Si mes parents s’aimaient je ne crois pas qu’ils auraient divorcé », dit-il.

(Clémence Kilondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse