Elections des gouverneurs et vice-gouverneurs

par -
0 1481
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La MP tout feu tout flamme

Elle rafle 14 gouverneurs sur 19

*14 provinces sur 19 sont, à l’issue de l’élection des gouverneurs organisée par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) le samedi 26 mars 2016, dans le chef-lieu de chaque nouvelle province, tombées sous l’arène de la Majorité Présidentielle, prouvant sans nul doute que Joseph Kabila reste le seul maître à bord dont le mot d’ordre a été largement suivi et scrupuleusement observé par ses fidèles lieutenants

* Entre temps, sur décision de la Cour d’Appel de Mbandaka statuant en recours en annulation de l’élection du Président et vice-président de l’Assemblée provinciale du Sud Ubangi, la CENI a suspendu l’élection des gouverneurs dans cette province et a publié un calendrier réaménagé, dont l’élection est prévue le 1er avril de l’année en cours. Par ailleurs, dans le Nord Ubangui, le second tour va opposer Marie-Thérèse Gerengbo (MP) et André-Teddy Kapalata(MLC)

Au cours d’une soirée électorale le samedi dernier, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a publié les résultats de l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs des nouvelles provinces. Tout feu, tout flamme, c’est du moins ce que l’on puisse dire d’une Majorité Présidentielle que les frondeurs, partis du G7, qualifiaient à tort de désarticulés. Cette Majorité Présidentielle qui a aligné ses candidats dans toutes les provinces a réussi dans les 14 provinces sur 19.

Entre-temps, sur décision de la Cour d’Appel de Mbandaka statuant en recours en annulation de l’élection du Président et du vice-président de l’Assemblée provinciale du Sud Ubangi, la CENI a suspendu l’élection des gouverneurs dans cette province. Cet incident a poussé la CENI à publier un calendrier réaménagé, dont l’élection est prévue le 1er avril de l’année en cours.

Tout s’est bien passé

Comme on peut bien le constater, les choses se sont bien passées dans toutes les circonscriptions électorales. En effet, le Président de la République qui en est le Garant de la Nation, avait pris un acte de nomination des Commissaires spéciaux et ce, après l’avis de la Cour Constitutionnelle. Cela avait fait jaser l’opposition qui pensait qu’on lui avait empêché de gérer les provinces.

L’organisation de l’élection des Gouverneurs et vice-gouverneurs par la CENI a donc permis de montrer à chacun en quoi il était capable. Au finish, c’est la Majorité Présidentielle qui est sortie tête haute. Ainsi, 14 provinces sur 19 sont, à l’issue de l’élection des gouverneurs organisée par la CENI le samedi 26 mars 2016, dans le chef-lieu de chaque nouvelle province, tombées sous l’arène de la Majorité Présidentielle, prouvant sans nul doute que Joseph Kabila reste le seul maître à bord dont le mot d’ordre a été largement suivi et scrupuleusement observé par ses fidèles lieutenants.

Le constat est macabre : pas un seul gouverneur de l’opposition et ceux qui ont été élus sont des indépendants. Sinon, après le départ des caciques de la MP, le résultat sur terrain démontre que les frondeurs ont tous mordu la poussière. Même dans l’ex-Katanga où ils pensaient avoir installé les pénales,  ils ont tous échoué et c’est le ticket de la Majorité Présidentielle qui est passé.

Le centre fait 100% et le Nord-est assure Joseph Kabila

Avec 100% de voix de l’ancien Gouverneur du Kasaï-Oriental, le Commissaire spécial puis élu Gouverneur de la nouvelle province du Kasaï-Oriental, Alphonse Ngoyi Kasanji a désillusionné le candidat de l’opposition Badibanga Nsambuka, bien que ce dernier s’est  présenté en indépendant et n’a reçu aucune voix des grands électeurs du Kasaï. Dans la Lomami, Patrice Kamanda Tshibangu a fait le carton plein comme son collègue MP du Sankuru Ulungu Berthold. Au Kasaï central, Alex Kande s’est succédé. T andis qu’au Kasaï, la MP Marc Manyanga l’a emporté haut la main, 100% devant l’indépendant NtumbaTorro Wa Ntumba Roger.

Par ailleurs, dans l’Ituri, Jefferson Abdallah Pene Mbaka s’est imposé devant l’ancien gouverneur de la province Orientale, Jean Saidi Bamanisa. Le candidat de la Majorité présidentielle porté par 17 voix des grands électeurs a communié avec la population qui l’a contraint de faire le tour de la ville de Bunia. A en croire nos sources, le discours programme du Gouverneur Abdallah PeneMbaka est la résultante de son élection en ce que, depuis sa nomination comme Commissaire spécial, il a redoré une autre image de l’Ituri qui vit, qui attire les investisseurs, plutôt un district de l’Ituri qui était le ventre mou des autres districts, mais qui ne décollait pas.

Dans la Tshopo, la MP Tokole Jean Ilongo n’a pas laissé la chance aux trois indépendants Lomata Constant, Moliso Nendolo et Liotho Mbula Jeef. En outre, les provinces issues de l’ancienne province de Bandundu (Mai-Ndombe, Kwango et Kwilu) ont fait carton plein en faveur de la Majorité présidentielle.

Sinon, dans les provinces issues de l’ancienne province de l’Equateur, la MP n’a pas fait le poids si seulement si dans la Tshuapa où Cyprien Lomboto et Marie Josée Ifoku Mputa du CNC ont éclaboussé l’indépendant Booto Bo Lomgomba Papy et l’Union des Forces du Changement Moma Bokonda Régine. Dans l’Equateur et la Mongala se sont les indépendants qui se sont illustrés, tandis que dans le Nord Ubangi, deux candidats vont s’affronter au second tour, notamment la MP Marie Thérèse Gerengbo et le MLC Kapalata Te Geyoro André Teddy. Et au Sud Ubangi, la Cour d’Appel saisie par un candidat lors de l’élection du bureau définitif de son Assemblée provinciale a suspendu le vote dans cette province, en attendant que les autorités judiciaires statuent sur le cas.

Cependant, au nombre des candidats élus gouverneurs, aucune femme n’est élue en cette qualité. Plutôt 5 d’entre elles sont élues vice-gouverneurs dont Intombi Embele Jeannine, Mushitu Kat N’Fund Bijou, Ilunga Nkulu Néné, Masuka Saini Fifi et la CNC Ifoku Mputa Mpunga Marie Josée. 4 sont de  la Majorité présidentielle et une indépendante élue à l’Equateur. Espérons que dans le Nord Ubangi, les grands électeurs jetteront leur dévolu sur Marie Thérèse Gerengbo, candidate au poste de gouverneur.

(JMNK et Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse