La vie dans nos clubs: Après son départ du Dcmp/Imana

par -
0 604
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Zahira Mwinyi pressenti coach du FC Renaissance du Congo

Comme d’aucuns n’ignorent, la course de l’entraineur Zahira Mwinyi, ancien du Dcmp/Imana, avait commencé depuis que cet homme, venu de l’Europe après de longues études et une carrière professionnelle comme coach en France, était mis au marché des clubs congolais en 2014. Après le départ de l’Evêque Mukuna et autres anciens dirigeants du team vert et blanc tels que le président Musanganya, ce s derniers ont mobilisé une foule importante des supporters derrière eux. C’est ce qui les amenât à créer un club d’abord sous le nom de «Imana Matiti mabe ». Après une période de pomme de discorde avec les dirigeants du Dcmp/Imana dénommé par ses supporters « Originale », sous la médiation du Gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango, les sécessionnistes trouvent un autre nom qui n’est tout autre que, le « Fc Renaissance du Congo ». Ancien appellation de Imana lors de sa création en 1936 par le père Raphael, prêtre catholique. Polémique terminée, il fallait un entraineur. Le comité de recherche se met au travail et sur la liste, une panoplie des noms des entraineurs dont celui de Zahira Mwinyi figurait aussi. Le Dcmp/Imana dit « Original », qui, après avoir chassé Lazard Milosevich, son ancien entraineur venu de l’Europe, a aussi diligenté quelques membres de son comité de recherche pour trouver au plus vite que possible un entraineur qui devait diriger le staff technique, car la compétition nationale de la division 1 était en cours. Vite-vite sur la liste de ce comité de recherche des Imaniens, le nom de Zahira Mwinyi. A la croisée de chemin, Zahira Mwinyi devait porter un choix sur les deux clubs, fils d’un même père. Et le Dcmp/Imana l’emporte sur le FC Renaissance. Et ce dernier trouve l’entraineur Dauda, qui, durant une longue période de la saison 2014-2015 a dirigé le staff technique des Immaculés du FC Renaissance. Toujours à la recherche d’un entraineur plus performant, car Dauda, selon quelques supporters de la Renaissance ne répondait pas au profil de celui qu’ils avaient besoin, le club découvre Franklin Kimbongila, venu lui aussi de l’Europe. Avec lui, le FC Renaissance du Congo s’en sort tant bien que mal à l’Entente provinciale de Football de Kinshasa, car il en est le leader.

Mais puisque le club projette de grandes ambitions, notamment celles de rejoindre la division 1 et jouer les interclubs de la Confédération Africaine de Football (Caf), faut-il poursuivre avec le coach Franklin Kimbongila ?

D’après un joueur du FC Renaissance du Congo contacté, le comité dirigeant ne voulant pas livré la position du club quant à ce, déclare que Zahira Mwinyi dispose des qualités d’un bon entraineur qui peut manager le staff technique du club. Ce dernier ne nie pas la performance du coach Franklin, mais il donne la primeur à Zahira Mwinyi, pense-t-il : « il est le meilleur ».

Une autre grande question est celle de savoir si les supporters du club dit « Fibo na fibo » seront d’accord quant à l’avènement de Zahira Mwinyi au FC Renaissance. Surtout que dans ce club de Kinshasa, ce sont les supporters qui décident. D’où la devise « Jamais sans vous ». Mais certains déjà ne partagent pas cet avis, tout en postulant que même s’il est chassé du club, Zahira pourrait servir d’espion pour le Dcmp/Imana, son prochain adversaire de taille à la division 1. Dossier à suivre…

(Altesse Bernetel Makambo)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse