La vérité sur le tête-à-tête D. Trump et S. Badibanga

par -
0 659
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le dernier séjour du Premier ministre Samy Badibanga à Washington aux Etats-Unis d’Amérique, à la tête d’une importante délégation congolaise, répondant ainsi à l’invitation d’un groupe des Congres mans américains de confession chrétienne, a été à la base d’une controverse injustifiée à Kinshasa, montée de toutes pièces par ceux qui en veulent au Chef de l’Exécutif congolais. Nombreux sont ceux-là qui lui ont même dénié le droit à la parole ou de rencontrer la personne de son choix, pendant qu’il en avait le temps et les moyens. En fait, le Premier ministre congolais a bel et bien rencontré le président américain, mais entre deux portes lors d’un événement organisé par le Congrès à Washington, témoigne une source.

Disons que le groupe des Congres mans américains de confession chrétienne organise chaque premier jeudi du mois de février un déjeuner de prière. Pour cette année, 3.500 invités venus de tous les 5 continents ont pris part à ce rendez-vous annuel. Dans la suite du Premier ministre Samy Badibanga aux Etats-Unis d’Amérique, on pouvait noter la présence du ministre d’Etat Azarias Ruberwa, le conseiller principal au collège diplomatique du Chef de l’Etat Kikaya Bin Karubi, l’Ambassadeur de la Rdc aux Etats-Unis d’Amérique François Kalumwene, pour ne citer que ceux-ci.

A en croire la presse de la Primature qui nous donne cette dépêche, le président Donald Trump ayant appris la présence du Premier ministre congolais Samy Badibanga, a tenu à le recevoir en tête-à-tête pour échanger sur des questions essentielles. Le président américain a instruit le Secrétaire d’Etat Rex Tillerson à organiser dans un bref délai une rencontre officielle avec le chef du Gouvernement congolais dans le but d’approfondir les relations entre les deux pays, la Rdc et les USA.

Il s’en est suivi une série des séances de travail. Le Premier ministre Samy Badibanga a, en priorité rencontré la sous-secrétaire d’Etat américaine en charge des Affaires africaines, Linda Greenfield. Au centre de cet entretien, la situation politique en Rd Congo avec en toile de fond les accords du 18 octobre 2016 à la Cité de l’Union Africaine et celui du 31 décembre 2016 ou accord de la Saint-Sylvestre, sous les auspices de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO). Ce, pour définir la voie à suivre et leur mise en œuvre pour des élections apaisées, crédibles et transparentes. Mme Greenfield a souhaité que ces accords aboutissent à des élections meilleures en République démocratique du Congo.

La secrétaire d’Etat américaine Linda Greenfield a par la même occasion présenté les condoléances du Gouvernement américain au peuple congolais à la suite du décès de M. Etienne Tshisekedi wa Mulumba, président de l’UDPS.

Les investisseurs américains, eux aussi se sont bousculés aux portillons. M. Gline, à la tête de cette délégation a évoqué avec le Premier ministre Samy Badibanga, les opportunités d’investir dans les logements sociaux, ainsi que dans le secteur de l’énergie et du développement des infrastructures de base.

Une autre délégation conduite par Gorguette a échangé avec le chef du Gouvernement congolais autour du financement de l’énergie et des nouvelles technologies. Deux autres délégations des investisseurs américains ont clôturé la série des séances de travail. Ces investisseurs voudraient mieux approfondir toutes les opportunités d’affaires qu’offre la Rdc dans les divers secteurs. Ils sont attendus à Kinshasa pour des modalités pratiques.  Quand la prière dit son mot, la politique, lui aussi se sent bénit et va de gloire en gloire.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse