La tuberculose est une maladie curable et évitable

par -
0 811
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La tuberculose (TB) est provoquée par des bactéries (Mycobacterium tuberculosis) qui affectent le plus souvent les poumons.

L’OMS renseigne qu’ environ un tiers de la population mondiale a une tuberculose latente, ce qui signifie que les gens ont été infectés par des bactéries de la tuberculose mais ne sont pas (encore) malades avec la maladie et ne peuvent pas transmettre la maladie.

Toutefois les personnes ayant un système immunitaire affaibli, comme les personnes vivant avec le VIH, la malnutrition ou le diabète, ou des gens qui consomment du tabac, ont un risque beaucoup plus élevé de tomber malade.

Quand une personne développe une tuberculose active (de la maladie), les symptômes (toux, fièvre, sueurs nocturnes, perte de poids, etc.) peuvent être doux pendant de nombreux mois. Cela peut conduire à des retards dans la recherche de soins, et les résultats de la transmission de la bactérie aux autres. Les gens malades atteints de tuberculose peuvent infecter jusqu’à 10-15 autres personnes par contact étroit au cours d’une année. Sans traitement approprié jusqu’à deux tiers des malades atteints de tuberculose mourront.

Depuis 2000, plus de 37 millions de vies ont été sauvées grâce à un diagnostic et un traitement efficace. Actif, la maladie de la tuberculose sensible aux médicaments est traitée avec un cours de 6 mois standard de 4 médicaments antimicrobiens qui sont fournis avec des informations, de la supervision et de soutien pour le patient par un travailleur de la santé ou d’un bénévole formé. La grande majorité des cas de tuberculose peut être guérie lorsque les médicaments sont fournis et pris correctement.

Le Gouvernement de la RDC a répondu à l’appel de l’OMS et a déjà annoncé un Plan d’urgence de désengorgement des prisons et de la prise en charge des détenus atteints de la tuberculose. C’était lors de la commémoration de ladite Journée mondiale de lutte contre la tuberculose dans l’enceinte du Centre pénitentiaire de rééducation de Kinshasa (CPRK), anciennement appelée Prison centrale de Makala et principal lieu de détention de la ville de Kinshasa, dont la population carcérale est estimée à près de 7.000 pensionnaires.

A cette occasion le Gouvernement de la République a demandé aux Présidents des cours et tribunaux, civils et militaires, de libérer tous les malades tuberculeux pour des raisons humanitaires’’.

Situation épidémiologique dans les prisons

La situation des détenus atteints de la tuberculose dans les différentes prisons du pays demeure une préoccupation sérieuse pour le Gouvernement de la RDC et ses partenaires. ‘‘La survenue de la tuberculose en milieux carcéraux, dont l’OMS estime la fréquence jusqu’à cent fois supérieure à celle de la population en liberté, à cause du surpeuplement et de manque d’aération dans ces milieux, est un défi majeur que notre Plan Stratégique National Tuberculose 2014-2017 s’est engagé à relever durant cette période’’, a indiqué pour sa part le Ministre de la Santé Publique.

Dans les prisons congolaises telles que CPRK et Ndolo (basées à Kinshasa) et Mbuji-Mayi (capitale provinciale du Kasaï Oriental), le nombre de cas de tuberculose est à la hausse, en raison de la promiscuité, du manque de l’hygiène et de la sous-alimentation des détenus, a ajouté le Ministre de la Santé Publique.

C’est dans ce contexte que la RDC décaisse régulièrement des fonds de contrepartie pour l’achat des antituberculeux et des outils modernes de diagnostic (GeneXpert) pour un dépistage des cas de tuberculose multi résistants en moins de 2 heures. ‘‘Suite à ces efforts, plus de 85% des malades sont guéris chaque année sur toute l’étendue du pays’’, a insisté le Dr Kabange Numbi, qui a passé la majeure partie de son temps à consulter les prisonniers malades au CPRK, en marge de la commémoration de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose.

Avec plus de 112. 000 cas notifiés chaque année, la RDC occupe le 10ème rang mondial, et le 3ème rang dans la Région africaine de l’OMS, après l’Afrique du Sud et l’Ethiopie. Dans le même temps, elle est un des 22 pays qui supportent 80% de la charge mondiale de la tuberculose, avec une incidence estimée à 327 cas pour 100.000 habitants. Quant à la prévalence, elle est de l’ordre de 549 cas pour 100.000 habitants, tandis que le taux de mortalité avoisine 68 pour 100.000 habitants. Selon les dernières statistiques mises à jour, la prévalence de résistance parmi les cas déjà traités se situe autour de 13%, alors que pour les nouveaux patients, elle est à 3,5%. Le taux de prévalence du VIH chez les malades tuberculeux en RDC est de 14%, selon le Programme national de lutte contre la tuberculose (PNLT) de la RDC.

Face à la gravité de cette situation, la RDC a institué depuis 2002, la gratuité des soins pour toute personne dépistée tuberculeuse, et a déclaré la tuberculose comme ‘‘urgence nationale’’ depuis 2006.

(RTM)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse