La SOCODA paie les droits des artistes

par -
0 648
Verckys Kiamwangana Mateta
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le siège de la Société congolaise des droits d’auteurs et droit voisin (SOCODA) a été envahi, hier mardi, par les artistes et familles de disparus pour percevoir leurs droits d’auteurs.

Dans une enveloppe kaki, aucun artiste n’a voulu divulguer aux journalistes le montant se trouvant « in petto ». Malgré tout, les artistes de diverses disciplines étaient visiblement heureux de recevoir leurs droits.

Avant de procéder à la remise symbolique aux artistes présents, Verckys Kiamwangana Mateta, Président du Conseil d’administration, a tenu à souligner que six mois plus tôt, la SOCODA a procédé aussi à la répartition dite sociale puisqu’elle n’a tenu compte d’aucun critère objectif. « Cette fois-ci, nous avions voulu rompre avec ce mode de répartition en rétribuant uniquement ceux de nos membres dont les œuvres auront été effectivement exploités par les usagers », a-t-il indiqué.

Et de déplorer cependant que certains utilisateurs d’œuvres artistiques n’aient pas mis de moyens à la disposition de cette société des droits d’auteurs pour mieux remplir leurs missions. Il a cité nommément les chaines radios et télévisions, des sociétés textiles et de télécommunications dont la plupart font partie de la Fédération des entreprises du Congo avec qui, a-t-il affirmé,  « nous sommes encore en pourparlers pour l’adoption de notre barème tarifaire, qui avait estimé qu’il fallait revisiter le taux fixé par notre société ».

La Socoda qui repartit deux fois en une année l’enveloppe due aux artistes, croit fermement que la prochaine répartition fixée au mois de décembre, connaîtra une amélioration considérable.

« Nous osons croire que lors de la répartition prochaine prévue au mois de décembre, il y aura une nette amélioration dans le travail que nous sommes en train de faire. Nous voulons que dans les jours à venir, seuls les détenteurs des droits soient payés », a espéré le Président du Conseil d’Administration de cette société de droits d’auteurs.

Avant de rappeler les deux principales missions de la Socoda qui sont : la perception et la répartition, ce dernier a promis de toujours œuvrer dans le sens de bannir la discrimination entre les « grands » et les « petits » et qu’à l’avenir, chaque artiste soit rémunéré au prorata des œuvres produites.

Rappelons que sur la liste affichée aux valves, parmi les artistes bénéficiaires de ce droits figurent aussi Werrason, Tshala Mwana, Muyombe Gauche, Masumu Debrindet, et d’illustres disparus comme les Frères Soki, Grand Kallé,…

Masumu Debrindet, artiste comédien, a fait un appel aux jeunes artistes de venir s’affilier à la Socoda pour protéger les œuvres puisque, a-t-il éclairé, seules les œuvres sont éternelles ; le succès est passager.

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse