La RDC prend acte de la tenue de la conférence humanitaire à Genève

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et intégration régionale, Léonard She Okitundu a affirmé que la République Démocratique Congo a pris acte de la tenue de la Conférence humanitaire de Genève.

Léonard She Okitundu qui répondait vendredi à une question sur la non-participation de la RDC à la conférence humanitaire de Genève, en Suisse, s’est réjoui de la prise en compte des préoccupations de la RDC quant au caractère purement humanitaire des participants à cette rencontre. «Les observations de la RDC ont été entendues et prises en considération, ce dont nous pouvons nous réjouir. Sur le montant d’un milliard sept millions projeté, on en est aujourd’hui à un demi-milliard. C’est toujours rien, mais nous prenons acte», a-t-il souligné en substance.

Pour Léonard She Okitundu, la RDC n’a pas refusé la mobilisation de la solidarité de l’aide internationale, mais plutôt la manière dont les organisateurs ont exclu le pays de l’organisation de la conférence humanitaire de Genève. Il a soutenu que si cette conférence était inclusive, la rencontre de Genève allait récolter des fonds importants au-delà des projections. Le chef de la diplomatie congolaise a précisé que le gouvernement de la RDC est le représentant légitime et officiel des populations pour auxquelles on veut apporter de l’aide.

Une conférence à l’initiative de l’ONU et l’UE sans le consentement de Kinshasa

L’organisation de cette conférence des donateurs a été ouverte vendredi 13 avril à Genève l’initiative de l’ONU, l’Union européenne et les Pays-Bas qui ont insisté sur les énormes besoins humanitaires du pays, mais sans le consentement de Kinshasa. A la fin de la journée de vendredi, les Nations unies avaient réuni 528 millions de dollars de promesses de dons comme ils l’espéraient, malgré le boycott de la conférence par le gouvernement congolais.

22 donateurs sur 54 Etats ou institutions participants

Selon les sources proches de l’organisation, sur les 54 Etats-membres présents, 22 pays et organisations ont fait des promesses de dons d’un montant presque équivalent à tout ce qui avait pu être donné sur toute l’année dernière. Des représentants de l’Union africaine et du Botswana se sont exprimés. L’Angola et la Tunisie ont envoyé des représentants. Plusieurs pays africains ont apporté leur soutien de principe à la conférence, pas de promesses de dons. Et notamment deux pays voisins qui accueillent des dizaines de milliers de réfugiés congolais, l’Angola et la Zambie.

OCHA croit à une autre rencontre avec Kinshasa

OCHA croit savoir que d’autres donations pourraient intervenir dans les prochains mois, reste que c’est moins d’un tiers de la somme qui aurait été nécessaire en 2018, indique également la source. Selon la source, le patron d’Ocha a par ailleurs annoncé que des discussions sont en cours pour organiser un nouvel évènement où et quand le gouvernement congolais le souhaite. Ce serait le résultat des échanges entre le président Joseph Kabila, le chef du HCR, Filippo Grandi, et la représentante spéciale du secrétaire général pour la RDC, Leila Zerrougui

L’OMS insiste sur l’importance de répondre aux besoins sanitaires du Congo

Par ailleurs, le représentant de l’OMS dans cette réunion, Michael Ryan, a insisté, à la fin de la réunion sur l’importance de répondre aux besoins sanitaires du Congo. Selon l’OMS, en 2016, environ 5% de la population avait réellement accès tous les soins primaires de santé et avec la crise, la situation c’est encore détérioré.

Avec l’Acp

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse