La promotion des droits des femmes au cœur d’un atelier à Kinshasa

par -
0 458
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

En vue de remplir sa mission de promouvoir les droits des femmes et l’égalité des sexes, la ministre de la Femme, Famille et Enfant, Mme Lucie Kipele Aky Azua a procédé, hier mercredi 15 juin 2016, au lancement officiel de l’atelier de concertation nationale de la Société civile, pour la révision du « Protocole de la SADC sur le genre et le développement ».
La paroisse Notre-Dame de Fatima à la Gombe a abrité un séminaire de deux jours, à l’initiative du réseau de la société civile appelé « Alliance pour le protocole de la SADC sur le genre ». C’était par l’entremise de son point focal en République démocratique du Congo, entendu, l’Union congolaise des femmes des médias (UCOFEM).
Dans son speech, Mme la ministre Lucie Kipele a indiqué que cet atelier poursuit trois principaux objectifs : mobiliser les ressources au niveau national pour obtenir un protocole solide après 2015 ; sensibiliser les acteurs clés sur les instruments africains et internationaux qui renforcent le principe de l’égalité des sexes après 2015 ; et se préparer pour la réunion des ministres du Genre de la SADC qui se tiendra la semaine prochaine à Gaborone (Botswana) et le sommet des Chefs d’Etat de la SADC en août prochain.
A en croire la ministre, toutes les réflexions qui découleront des présentes assises devraient conduire à une bonne révision du Protocole de la SADC sur le genre et le développement, « en vue d’améliorer davantage la situation des femmes dans nos pays ». Pour elle, c’est une « précieuse » occasion pour le Gouvernement de la République de renouveler son engagement pour la cause de la femme et de la jeune fille.
Cependant, elle a rappelé que la Rd Congo avait déjà pris de l’avance en consacrant le principe de la parité femme-homme bien avant l’adoption et la ratification de ce protocole.
L’unique instrument sous-régional sur l’égalité des sexes
Signalons qu’auparavant, Mme Anna Maïmona, la coordonnatrice nationale de l’UCOFEM, dans son mot de circonstance, avait rappelé aux participants les motifs de la tenue de cet atelier. Elle avait aussi présenté aux participants l’ébauche de la révision du Protocole de la SADC sur le genre et le développement. Ce, avant que Mme Florence Boloko, directrice au Ministère de la Femme, Famille et Enfant, aie expliqué aux participants ce Protocole de la SADC sur le genre.
Le Protocole de la SADC sur le genre et le développement est l’unique instrument sous régional qui réunit tous les engagements africains et mondiaux sur l’égalité des sexes et valorise aussi ses dispositions et ses délais spécifiques. Ses vingt-huit dispositions adoptées par les Chefs d’Etat de la SADC et alignées aux Objectifs du millénaire pour le développement ont expiré en 2015.
Voilà pourquoi, ce Protocole devrait être aligné aux Objectifs pour le développement durable (ODD), au plan de Beijing +20 et à l’agenda 2063 de l’Union africaine. Donc, le Protocole post 2015 doit s’accompagner d’un mécanisme solide de suivi et d’évaluation des résultats.
Quant à l’Alliance du Protocole de la SADC sur le genre, c’est un réseau des réseaux de la Société civile qui a milité en faveur de l’adoption en 2008 dudit protocole, pour son application et maintenant pour sa révision et sa mise en conformité avec les Objectifs pour le développement durable (ODD), au plan de Beijing +20 et à l’agenda 2063 de l’Union africaine.
(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse