La presse écrite en deuil: Denis Lubindi, le Baobab s’en est allé

par -
0 658
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La nouvelle de sa mort est tombée comme une bombe au Groupe de Presse L’Avenir. Une mort inattendue, étant donné que lors de la dernière visite d’un confrère de la rédaction du quotidien L’Avenir, Denis Lubindi avait donné des assurances fermes de sa sortie des Cliniques universitaires de Kinshasa, CUK, dès que la facture serait honorée, et qu’il se sentait mieux, capable de retrouver sa Rédaction sportive.

Hélas ! La mort, toujours elle qui nous guette matin, midi soir, l’a emportée subitement après quelques minutes de son arrivée au domicile, dans la Commune de Ngiri Ngiri, avenue Nyangara, au numéro 131. « Le vieux orphelin » comme il se faisait désigner n’est plus, s’est écriée sa fille jumelle Frida Lubindi, angoissée, incapable d’enchainer des mots pour décrire les circonstances de cette mort. Honorable ! Papa n’est plus, s’est-elle éclatée en sanglot !

Vieux Denis, c’est ne pas possible, marmonnent ses collaborateurs. Qu’est ce qui s’est passé au juste, pourtant tu nous as dit que tu pourrais être libéré jeudi ? Non ! Il n’a pas été libéré le jeudi 21 janvier, mais plutôt s’est en allé le mercredi 20 janvier 2016, un jour plus tôt.

Janvier, le mois sombre pour la République Démocratique du Congo. Toi janvier ! tu as emporté nos martyrs de l’indépendance. Toi janvier ! tu as occasionné l’assassinat de Patrice-Emery Lumumba. Toi janvier, tu as plongé la RDC dans un chagrin inoubliable en emportant M’Zée Laurent-Désiré Kabila. Toi ! Janvier, tu n’as cessé de nous surprendre en emportant la sœur chanteuse Marie Misamu. Et te voilà, te voilà encore, Janvier, tu laisses la Rédaction Presse Ecrite du Quotidien L’Avenir orpheline de son Directeur sportif, Denis Lubindi. Janvier ! Que nous réserves-tu encore ? Non ! nous te disons assez, car les larmes ont assez coulé.

Papa Dénis, le vieux orphelin qui a mangé plus de soixante-dix Bonana ! comme il aimait se définir, il n’en mangera plus. Adieu, Cher Père ! Adieu le vieux orphelin, tu vas avec les victoires de nos 11 Léopards au CHAN 2016 face à l’Ethiopie, face à l’Angola et une défaite face au Cameroun. Le vieil orphelin pouvait réserver à nos lecteurs un bel article, comme il savait si bien le faire ! Comme il était de coutume à chaque victoire d’une de tes équipes favorites, l’AS V. Club ne te lira plus dans les colonnes de L’Avenir. Adieu confrère !

Tu as été au four et moulin dans la correction de nos articles, parmi les derniers à quitter la Rédaction, ta page 16 sportive reste gravée dans nos mémoires.

Ci-dessous, le communiqué nécrologique et le programme des obsèques :

(Pius Romain Rolland )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse