La planification familiale, un atout pour la bonne santé de la mère

par -
0 1510
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La planification familiale est un atout pour la bonne santé de la mère et un facteur de développement socio-économique du foyer. Car, plus il y a espacement de naissances, la vie de la mère et de l’enfant est en sécurité et les parents ont la possibilité de faire des économies pour assurer, la scolarité des enfants, la santé ainsi qu’une vie sociale stable. En RDC et principalement à Kinshasa, cette question est encore préoccupante dans la mesure où des femmes et jeunes filles ignorantes utilisent parfois des contraceptifs.

En effet, le Fonds des Nations Unies pour la population, le Programme national de santé de la Reproduction ainsi que des partenaires se mobilisent en raison de la tenue de plusieurs ateliers en vue de  sensibiliser sur les avantages de cette pratique.     La planification familiale a pour but de conscientiser toutes les femmes de la RDC à la maîtrise dans ce domaine de leur cycle  menstruel  soit au choix d’une méthode contraceptive efficace tout en évitant le hasard en vue de garantir  l’équilibre de toute la famille.

La fréquence des naissances indésirables, un fléau

Les naissances indésirables sont de plus en plus fréquentes dans la ville-province de Kinshasa. Le constat établit souligne qu’il s’agit de l’inconscience doublée de manque de connaissances de plusieurs femmes et adolescentes vivants à Kinshasa en ce que, les méthodes de la planification familiale constituent le socle du fondement familial.

Les études renseignent aujourd’hui que dans chaque commune de Kinshasa, l’on retrouve au moins sur chaque avenue plus ou moins 3 filles-mères. Ceci explique  pourquoi la question sur la  planification familiale devra être mise à la portée de tous,  de sorte que les jeunes filles profitent voire même soient enseignées dans les foyers.  Il est évident que la planification familiale est l’une des  branches ou facteur de développement d’un pays à un autre, dans  la mesure où, plus il y a des naissances voulues et à un temps donné, plus le pays se développe dans l’harmonie.

Sensibiliser les femmes pour le mieux faire et mieux être

L’autonomisation et  la participation de la femme congolaise à la santé de la reproduction est un véritable remède pour la réduction de la mortalité maternel et infantile. Car la connaissance par les mères des    méthodes de   planification  permet de résoudre le problème à des naissances indésirables dont les conséquences ne sont plus à démontrer.  Les naissances indésirables est l’un des éléments les plus fréquents du déséquilibre dans les foyers. Et constitue en effet, une menace de crise au sein de la famille. D’où sensibiliser la femme sur les méthodes de planification familiale c’est garantir une bonne vie et un bel avenir à  un couple.

Les femmes sensibilisées dans la zone de santé   de Kingasani 2 ont pu comprendre clairement  comment planifier les naissances avec responsabilité.  «  La femme est souvent  incriminée   quand  elle va tout le temps à la maternité ».

Un bénéficiaire  affirme être édifié avec son mari sur plusieurs méthodes contraceptives apprises. « Nous avons l’impression de bien connaître    mais nous étions souvent dans l’erreur puisqu’avant les explications reçues, nous l’avons bien compris, et nous sommes au courant de toutes les méthodes, et aussi qu’il y a moyens d’espacer les naissances et d’accoucher quand on veut », a-t-elle dit.

Mon peuple périt faute de connaissances, dit-on et éduquer une femme, c’est éduquer toute une nation. Donc les femmes de Kinshasa doivent être bien instruites et maîtriser la matière de la planification familiale. Car c’est à elle que revient la charge de la maternité, et de donner vie, la charge de la morale, d’où elle doit maîtriser toutes les connaissances liées à cette matière pour garantir un avenir meilleur à son foyer.

(RTM et Clémence Kilondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse