La peau et la dépigmentation: L’usage des produits éclaircissants, un véritable problème de société

par -
0 256
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Des nombreuses femmes africaines utilisent des produits cosmétiques avec des effets éclaircissants. Aujourd’hui, bon nombre d’hommes en font également usage. Abraham Lincoln disait : «  Ce n’est pas la couleur de la peau qui détermine le destin de l’homme… ».

Les observateurs constatent que cette pratique de dépigmentation entre à la mode en raison de la beauté. Aujourd’hui à Kinshasa comme à Lubumbashi, cette pratique n’épargne personne et ne tient plus compte de l’âge ni du sexe. Elle est aussi observée chez des enfants de moins de 15 ans et des personnes adultes.

Une étude a été menée par le chercheur Denis Mwamba  Kongolo de l’Université de Lubumbashi en 2012, sur la « Problématique et conséquence de l’emploi des produits cosmétiques ».  Elle a démontré les effets indésirables cutanés observés dans plus d’un pays et qui sont nombreux et méritent qu’on y attire l’attention

L’utilisation des produits éclaircissants représente un véritable phénomène de société depuis de nombreuses années. Apparu dans les années 60 aux États-Unis avec la découverte fortuite du pouvoir dépigmentant de l’hydroquinone par les travailleurs noirs de l’industrie du caoutchouc, le blanchiment s’est rapidement répandu en Afrique noire. Cette situation dévastatrice touche presque toutes les races et tous les continents du monde. Elle existe également dans d’autres pays tels que le Zimbabwe, le Nigeria, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Malawi, le Kenya, la Tanzanie… De plus, il semblerait que certains pays d’Asie soient également concernés tels que le Viêt-Nam, la Malaisie. Par ailleurs, en RD Congo, une étude menée par une ONG « femme et famille » estime qu’environ 90% de femmes en milieu urbain utilisent des produits cosmétiques au mépris du danger pour leur santé, renseigne la source. En plus, l’hydroquinone se présente dans toutes les catégories de produits cosmétiques éclaircissants et qui est en première position pour le résultat de blanchissement de la peau. Le consommateur peut légitimement être trompé, notamment au vu de la très grande ressemblance de certaines copies, d’allégations erronées sur l’emballage, le plus souvent la vraie composition n’est pas écrite sur les produits illicites ainsi que l’argumentation de vente utilisée par la plupart des vendeurs. Or, les risques d’achats des produits cosmétiques ne respectent pas la directive cosmétique, sont réels, ces produits échappent par hypothèse à tout contrôle de sécurité.

Leur fabrication peut être réalisée par une main d’œuvre non qualifiée, sans aucun respect des règles d’hygiène les plus élémentaires, à l’aide d’ingrédients de médiocre qualité, voire interdits par la réglementation et leur distribution assurée de manière clandestine.

Effets indésirables

L’utilisation de ces produits présente donc de sérieux risques pour la santé et la sécurité du consommateur ; parmi ces risques, notons ceux de brulures, de poussée d’acnés, de diabète, hypertension, aucun test dermatologique n’étant effectué et les informations figurant sur le packaging pouvant être fausses.

Une ONG a déjà organisé une conférence-débat à l’intention des jeunes de la ville de Kisangani. C’était pour les sensibiliser sur l’usage abusif de produits éclaircissants de la peau.

Les experts ont tablé  sur le thème : «  les inconvénients de l’usage abusif de produits éclaircissants de la peau », à l’intention de jeunes de la ville de Kisangani, que les produits éclaircissants ont de nombreuses conséquences néfastes sur la peau des utilisateurs.

Il s’agit entre autres, au minimum, d’une irritation de la peau sous forme de démangeaison ou brûlure, et au maximum, de lésions cancéreuses : apparition de lésions noires sur la peau et apparition de l’épaississement de la peau. Il a cité également le vieillissement précoce de la peau et autres maladies qui peuvent aller jusqu’à l’atteinte du mental, par exemple la névrose.   Deux raisons profondes incitent les gens à l’utilisation abusif de produits éclaircissants, à savoir les spots publicitaires au niveau des médias ainsi de commérages entre les personnes qui utilisent ces produits.

L’orateur du jour a, enfin appelé à l’éducation des enfants dès le jeune âge, afin que ceux-ci puissent croître dans le milieu où les parents les plus âgés ne se mettent pas à corriger ce que Dieu a créé, a-t-il martelé. Autrement dit, il faut le respect de la peau et de la création avant d’exhorter les autorités politico administratives à redoubler d’efforts pour que la recherche de l’intérêt commercial ne puisse pas prendre le dessus sur le respect de la création.

(RTM, cp)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse