La MP est formelle : «Le Dialogue ne remplace pas la CENI»

par -
0 934
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*La Majorité Présidentielle a indiqué hier dans un communiqué de presse parvenu au Groupe L’Avenir, que le dialogue n’a pas été convoqué pour se substituer à la CENI ou aux institutions de la République. Il a été convoqué pour conjurer le risque de violences post électorales, consolider la paix sociale et poursuivre l’effort pour l’émergence

*Pour André-Alain Atundu, porte-parole de cette plate-forme, la Majorité Présidentielle réaffirme sa volonté à participer à toutes les élections aux conditions de la CENI, seule institution compétente en la matière, comme elle a eu à en faire la démontrassions lors de la publication de calendriers partiel et global. Et prévient que toute initiative téméraire est et sera considérée comme une manœuvre dilatoire destinée à nous détourner du mandat dûment reçu du Peuple Congolais à l’issue d’un processus démocratique normal et régulier

Les spéculations et de supputations consécutives à la convocation du Dialogue inclusif par ordonnance présidentielle et aux consultations de la classe politique par M. Said Djinnit en sa qualité d’Envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU, ont poussé la Majorité Présidentielle, à travers son porte-parole, l’Ambassadeur André-Alain Atundu à faire une mise au point.

Dans ce document parvenu hier à la rédaction du Journal L’Avenir, la MP s’insurgent contre ceux qui croient que le dialogue national inclusif a été convoqué pour se substituer à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ou aux institutions de la République. Contrairement à toutes ces spéculations auxquelles l’on assiste ces derniers temps, le porte-parole de la Mp a précisé que le dialogue national a été convoqué pour conjurer le risque de violences post-électorales, consolider la paix sociale et poursuivre l’effort pour l’émergence.

Et d’ajouter qu’à ce Forum convoqué par le chef de l’Etat, la Mp est partie prenante afin d’accompagner Joseph Kabila Kabange dans sa quête de la cohésion nationale. Et ce, conformément à l’article 2 de sa charte. « La Majorité présidentielle réaffirme sa volonté à participer à toutes les élections aux conditions de la Ceni, seule institution en la matière, comme elle a eu en faire la démonstration lors de la publication de calendrier partiel et global », a fait savoir André-Alain Atundu, porte-parole de la Majorité présidentielle, plate-forme en soutien au chef de l’Etat.

La Majorité présidentielle profite de cette occasion pour rassurer le peuple congolais dans son ensemble et tous les partenaires du Gouvernement congolais que le pays est et sera dirigé sans préjugé et sans complexe pour garantir l’intégrité territoriale, la paix sociale et le développement économique.

Enfin, la Plate-forme qui a soutenu l’élection de Joseph Kabila en 2011 estime que toute initiative téméraire tendant à perturber cet élan salutaire pour la nation, est et sera considérée comme une manœuvre dilatoire destinée à détourner du mandat dûment reçu du peuple congolais à l’issue d’un processus électoral démocratique normal et régulier.

Rappelons que pour ce Forum national, Said Djinnit, en sa qualité d’Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies avait procédé il y a peu à des consultations de la classe politiques congolais. Voilà qui a poussé le Directeur du Cabinet du Chef de l’Etat, concernant la mise en place du Comité préparatoire du dialogue, à dire que les consultations menées actuellement par l’Ambassadeur Saïd Djinnit, Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour les Grands Lacs avec la classe politique et sociale en vue de la désignation du Facilitateur, participent également à cette démarche constitutive dudit Comité.

Ci-dessous, l’intégralité du communiqué de presse de la Majorité Présidentielle :

L’Avenir

 

République Démocratique du Congo

MAJORITE PRESIDENTIELLE « MP »

SECRETARIAT GENERAL

COMMUNIQUE DE PRESSE

A la suite de spéculations et de supputations consécutives à la convocation du Dialogue inclusif par ordonnance présidentielle et aux consultations de la classe politique par Monsieur SAID DJINNIT en sa qualité d’Envoyé spécial du Secrétaire Général de l’ONU, la Majorité Présidentielle tient à faire la mise au point suivante.

  1. La Majorité Présidentielle est partie prenante au dialogue politique convoqué par le Chef de l’Etat afin de L’accompagner dans sa quête de la cohésion nationale et ce, conformément à sa charte (art 2).
  2. Le dialogue n’a pas été convoqué pour se substituer à la CENI ou aux institutions de la République.
  3. Le Dialogue a été convoqué pour conjurer le risque de violences post électorales, consolider la paix sociale et poursuivre l’effort pour l’émergence.
  4. La Majorité Présidentielle réaffirme sa volonté à participer à toutes les élections aux conditions de la CENI, seule institution compétente en la matière, comme elle a eu à en faire la démonstration lors de la publication de calendriers partiel et global.
  5. La Majorité Présidentielle saisit cette occasion pour rassurer notre Peuple et tous nos partenaires que le Pays est et sera dirigé sans préjugé et sans complexe pour garantir l’intégrité territoriale, la paix sociale et le développement économique.

Toute initiative téméraire est et sera considérée comme une manœuvre dilatoire destinée à nous détourner du mandat dûment reçu du Peuple Congolais à l’issue d’un processus démocratique normal et régulier.

Vive la démocratie.

Vive la République Démocratique du Congo.

Fait à Kinshasa, le 10 Décembre 2015

Ambassadeur André-Alain ATUNDU LIONGO

Porte-Parole

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse